De nouveaux programmes à Keranna

La directrice générale de Keranna, Julie L'Heureux, ainsi... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

La directrice générale de Keranna, Julie L'Heureux, ainsi que la directrice des services pédagogiques, Marie-Hélène Boucher.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) L'Institut secondaire Keranna bonifiera son offre de services pour la rentrée scolaire 2017-2018 avec deux nouvelles concentrations, dont une en langues qui constituera une première pour une école francophone entre Montréal et Québec.

Le cours «English, Language Arts» visera les étudiants les plus doués en langues, afin que ceux-ci puissent enrichir encore plus leurs connaissances en anglais.

En terme clair, le cours se veut un enseignement de la langue anglaise comme langue maternelle. Les élèves suivant l'option d'anglais enrichi qui connaîtront de très bons résultats seront invités à prendre cette option pour leur 5e année du secondaire, et ce, dès la prochaine rentrée scolaire. 

Pour avoir par le passé développé des programmes et des outils pour les élèves ayant plus de difficultés à l'école, la directrice de Keranna, Julie L'Heureux, estime qu'il fallait aussi offrir des options et de l'enrichissement pour les élèves les plus doués.

«Ici, nous avons des élèves de tous les niveaux, et il faut s'assurer d'offrir le meilleur développement possible pour chacun d'eux. C'est donc naturellement que nous souhaitions aussi répondre aux besoins des élèves les plus doués», explique-t-elle.

Le cours visera à développer le jugement critique, articuler la pensée, découvrir le langage comme outil de communication de premier plan et aller plus loin dans l'apprentissage de l'écriture et de la littérature, tout cela en anglais. Au terme de son secondaire, l'élève qui aura choisi les options enrichies ainsi que le cours spécial de 5e secondaire aura reçu près de 820 heures d'enseignement de l'anglais, soit 320 heures de plus que ce qu'exige le ministère.

Par ailleurs, une nouvelle concentration Arts et Multimédia viendra remplacer la concentration Multi-Arts et verra le jour à la prochaine rentrée scolaire. Les élèves s'inscrivant à cette concentration seront appelés à développer leur créativité à travers différents projets.

«Les élèves auront l'occasion de découvrir le cinéma d'animation, la photographie digitale, le bruitage, le graphisme, le graffiti et plus encore. C'est une concentration unique qui permettra aux jeunes élèves de vivre les arts à la saveur du 21e siècle», ajoute Marie-Hélène Boucher.

La directrice générale de l'école a profité du dévoilement pour inviter les futurs élèves de l'école à venir en apprendre plus sur les nouveaux programmes lors de la journée porte ouverte qui se tiendra ce samedi, 15 octobre, de 13 h à 16 h.

Mixité

Pour la première fois depuis le début de la mixité à Keranna, le nombre de garçons inscrits à l'école est plus important que le nombre de filles, a du même coup fait remarquer Mme L'Heureux. À la rentrée scolaire 2016-2017, le niveau de première secondaire comptait en effet un nombre plus élevé de garçons, une première en 18 ans, alors que l'institut, autrefois réservé aux filles, est devenu mixte en 1998.

«C'est pour nous la preuve que la mixité est bien ancrée dans la culture de l'école, mais aussi dans l'imaginaire de la région. Nous ne sommes plus une école uniquement réservée aux filles, mais bien une école mixte», ajoute Julie L'Heureux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer