Des roulottes pour accueillir le surplus d'élèves

Des roulottes ont été aménagées à l'arrière de... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Des roulottes ont été aménagées à l'arrière de l'école La Source.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Saint-Maurice) Le maire de Saint-Maurice, Gérard Bruneau, souhaite que la Commission scolaire du Chemin-du-Roy «pousse le dossier» de l'agrandissement de l'école primaire La Source.

Cette année, la Commission scolaire a aménagé deux roulottes à l'extérieur de l'école afin d'accueillir le surplus d'enfants.

«Le nombre d'enfants augmente d'année en année, et ce, depuis déjà quelques années et pour combler les besoins de 2016-2017, ils ont ajouté des roulottes. Ils sont en finalisation d'installer ça de façon définitive. Ces roulottes-là peuvent convenir si c'était une année exceptionnelle d'enfants et qu'on revenait dans moins grand par la suite», analyse le maire.

M. Bruneau fait toutefois savoir que «Saint-Maurice n'est pas en diminution d'enfants parce que ça continue à se développer sur le plan domiciliaire. Généralement, les gens qui arrivent sont de jeunes couples avec des enfants ou bien, une fois installés, ils ont des enfants», indique-t-il.

«Le curé nous dit qu'il baptise une cinquantaine d'enfants par année, signale M. Bruneau. «C'est à part de ceux qui ne se font pas baptiser jeunes», dit-il. «Donc, on parle d'une cinquantaine d'enfants par année et ça prend beaucoup de locaux. Effectivement, l'école est beaucoup trop petite et ce n'est pas demain matin qu'elle va suffire», assure Gérard Bruneau.

Le maire indique qu'il a discuté de la situation avec la Commission scolaire du Chemin-du-Roy il y a environ un an. «Il ne faut pas penser seulement en termes de mesure-dépannage. Il faut aussi y voir à plus long terme», plaide l'élu.

Le maire croyait que le conseil d'établissement scolaire allait réagir.

«S'il y a un groupe qui voit monter en flèche le nombre d'enfants, c'est bien eux autres. Je m'attendais toujours à ce que le conseil d'établissement ou le commissaire aille dans ce sens-là, mais quand on a vu que ça ne bougeait pas de ce côté-là, la Municipalité s'est dit qu'elle avait un devoir d'intervenir. Donc, on avait rencontré la Commission scolaire. Elle nous a fait part de ses orientations, pour l'année 2016-17, qui était d'avoir des roulottes, mais ce n'est pas une mesure permanente», estime-t-il.

Selon le maire «Il faut absolument que le dossier commence à s'ouvrir», plaide-t-il.

Au cours des dernières années, entre 30 et 40 nouvelles maisons ont été construites chaque année à Saint-Maurice, une quinzaine l'an dernier et cette année, ce sera entre 15 et 20. Toutefois, un nouveau développement résidentiel s'en vient et accueillera, d'ici 4 ou 5 ans, une centaine de maisons.

À la lumière du dossier de l'agrandissement de l'école de Saint-Boniface, le maire Bruneau constate qu'il faut vraiment s'y prendre d'avance pour faire aboutir un dossier d'agrandissement d'une école.

«Ils sont conscients qu'il y a un besoin réel» a pu constater le maire. «Maintenant, ce que je leur demande, c'est de pousser le dossier», dit-il.

«Ce n'est pas quelque chose qui se réalise en quelques mois. Il y a des études. Puis il faut que ça s'insère dans le calendrier des investissements du ministère de l'Éducation. Le dossier doit passer par une foule d'étapes pour dégager les sommes du Conseil du Trésor», fait valoir le maire.

La Commission scolaire a répondu par écrit, vendredi dernier, qu'elle «étudie l'évolution de sa clientèle pour chacune de ses écoles».

Cette étude, dit-elle, «est révisée annuellement» et «nous a permis de planifier l'ajout de deux locaux (roulottes) à l'école de La Source pour la rentrée 2016. Actuellement, avec nos données statistiques et nos analyses, cet ajout de locaux répond aux besoins du milieu pour les deux prochaines années», conclut la Commission scolaire.

Les prochaines données sur l'évolution de la clientèle sortiront en janvier prochain, précise la Commission scolaire. «À partir de cette mise à jour, nous verrons si d'autres actions doivent être mises en place», ajoute-t-elle.

D'autres écoles dans la même situation

Saint-Maurice n'est pas la seule localité de la région aux prises avec une problématique d'école trop petite.

Alors que Saint-Boniface a récemment réussi à convaincre le ministère de l'Éducation d'agrandir son école, la Municipalité de Notre-Dame-du-Mont-Carmel et la Commission scolaire de l'Énergie se sont également lancées dans un processus similaire.

Des représentants de la Commission scolaire étaient d'ailleurs à Québec mardi afin de vendre leur projet au ministère.

Avec Mathieu Lamothe

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer