22 lacs en 22 jours

Frank Chaumanet entreprendra dimanche le défi qu'il s'est... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Frank Chaumanet entreprendra dimanche le défi qu'il s'est lancé de traverser à la nage 22 lacs en 22 jours à Saint-Mathieu-du-Parc. On le voit dans le lac Goulet où il amorcera son périple.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Saint-Mathieu-du-Parc) À deux jours du début de son défi de traverser à la nage 22 lacs en 22 jours, Franck Chaumanet est davantage préoccupé par la logistique de l'aventure que par son volet physique. Entre le 7 et le 28 août, le chef et associé de la microbrasserie Le Trou du diable prévoit nager une distance totale d'environ 27 km, à raison d'un lac du territoire de la municipalité de Saint-Mathieu-du-Parc par jour. Il associe son défi à une collecte de fonds pour l'école de la Tortue-des-Bois.

«Je suis fébrile surtout par rapport à l'organisation d'un défi de ce type-là. Ce sont 22 journées qu'il faut planifier. Il faut trouver entre deux et quatre bénévoles par jour, notamment pour la sécurité sur l'eau. Il faut aussi organiser le transport pour l'accès aux lacs plus éloignés, penser à avoir une chaloupe au besoin, des équipements de sécurité et une trousse de premiers soins», énumère celui qui a commencé à nager il y a un peu moins de deux ans, question de se remettre en forme.

En planifiant son défi, M. Chaumanet a calculé une moyenne de 1,250 km de nage par jour. Le plus petit lac qu'il compte traverser s'étend sur environ 400 m, et le plus grand, sur 3,8 km.

«Je dois aller encore samedi faire du repérage avec le maire de Saint-Mathieu pour s'assurer que les lacs choisis sont quand même baignables et agréables. J'ai surtout nagé dans le lac Goulet, près d'où j'habite. Je connais bien les lacs à proximité du village, mais je connais moins les lacs au nord de la municipalité, qui sont plus difficiles d'accès, un peu plus reculés. Je les ai vus de loin, mais je ne suis pas allé sur l'eau», précise le Français d'origine, établi à Saint-Mathieu-du-Parc il y a 15 ans.

Il était important pour M. Chaumanet de combiner son défi personnel à une action pour sa communauté. Il a déjà accumulé près de 7000 $ des 10 000 $ fixés comme objectif de contribution à la Fondation de l'école de la Tortue-des-Bois. L'argent recueilli sera spécifiquement dédié au projet École-Forêt-Nature, qui propose des séances éducatives et pédagogiques en nature. Le projet-pilote a été vécu par les élèves de la maternelle, et on espère l'étendre à toute l'école cette année.

«L'argent va servir à équiper les enfants d'une paire de bottes de pluie et d'un imperméable, parce que si ce sont des journées planifiées au calendrier scolaire, qu'il pleuve ou qu'il fasse beau, on y va quand même. Les sous vont aussi servir à défrayer les coûts reliés à l'organisation des journées, au transport scolaire supplémentaire s'il y a lieu», détaille-t-il.

Le chef et homme d'affaires continuera de travailler pendant la réalisation de son défi. «L'idée, et c'est pour ça que ça s'appelle un défi aussi, c'était de voir comment c'était possible d'arrimer ma vie de parent et de travail avec le sport dans le quotidien», indique le nageur.

On peut contribuer à la campagne de financement pour le projet de l'école de la Tortue-des-Bois en ligne à l'adresse www.22lacs22jours.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer