Un canular sème la confusion chez les élèves de la Riveraine

La Commission scolaire de la Riveraine a été... (Facebook)

Agrandir

La Commission scolaire de la Riveraine a été victime d'un canular jeudi matin. Elle a rapidement tout mis en oeuvre pour contrer la confusion, notamment en publiant ce message sur sa page Facebook.

Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Même si les chutes de neige ont rendu les conditions routières difficiles jeudi matin, la tenue des cours a été maintenue dans les écoles des trois commissions scolaires de la région, bien qu'un canular ait momentanément indiqué le contraire pour la commission scolaire de la Riveraine, sur la rive sud.

En effet, une fausse information a circulé tôt jeudi matin, indiquant la fermeture des écoles du territoire de la Riveraine et celle du Collège Notre-Dame-de-L'Assomption de Nicolet. Manifestement, l'information ne provenait pas des autorités de la commission scolaire, puisque la page d'accueil de son site a par la suite affiché le message suivant: «L'information actuelle qui circule est fausse, toutes les écoles de la commission scolaire de la Riveraine sont ouvertes.»

Johane Croteau, secrétaire générale et directrice de l'informatique à la Riveraine, explique qu'un courriel à l'apparence officielle a été transmis aux médias à quelques reprises jeudi matin, indiquant la fermeture des écoles.

Or, il semble que deux personnes extérieures à l'organisation auraient récupéré sur Internet un lien sur lequel se trouvait un communiqué annonçant une fermeture d'écoles, et auraient envoyé ce canular aux médias. Ceux-ci ont relayé l'information en ondes ou sur leur site.

La Commission scolaire a rapidement tout mis en oeuvre pour contrer la confusion, notamment par l'activation de chaînes téléphoniques et le recours aux médias sociaux, dont Facebook, pour remettre les pendules à l'heure.

Une fois la situation gérée, la direction de la commission scolaire s'est mise en mode enquête pour trouver les coupables, n'écartant pas la possibilité de porter plainte à la Sûreté du Québec.

Dorénavant, l'onglet «Information fermeture» sur la page d'accueil du site Internet de la commission scolaire devra être considéré comme la source officielle.

«Lorsqu'il y aura tempête, la page d'accueil changera sa forme habituelle et affichera clairement le message de fermeture de nos écoles et de nos centres», précise la directrice générale de la Riveraine, France Lefebvre.

Au Collège Notre-Dame-de-l'Assomption (CNDA), on a noté plusieurs retards d'élèves dus à la transmission de l'information erronée. Le transport des élèves du collège dépend du service de la commission scolaire de la Riveraine.

La responsable des communications du CNDA, Nathalie Houle, explique que la procédure habituelle prescrit que la Commission scolaire avise le Collège quand elle ferme ses écoles et, conséquemment, prive les élèves de transport. Cet appel n'avait pas été fait jeudi matin, malgré l'information qui circulait dans les médias.

Somme toute, outre des retards et l'adaptation des horaires de parents qui ont dû reconduire leur enfant à l'école s'il ne s'était pas présenté à temps à l'arrêt d'autobus, aucun impact majeur pour les élèves n'a été déploré.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer