Nouvelle mobilisation à l'école Sainte-Marie

Le chandail «Unis pour notre école» est visible... (Paule Vermot-Desroches)

Agrandir

Le chandail «Unis pour notre école» est visible partout à l'école Sainte-Marie, et même dans la municipalité de Saint-Boniface.

Paule Vermot-Desroches

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Boniface) Les élèves, le personnel et les parents de l'école Sainte-Marie à Saint-Boniface lancent une nouvelle offensive de mobilisation afin d'obtenir l'agrandissement de leur école, qui déborde littéralement. Depuis hier et à tous les mardis, chacun est invité à porter le chandail «Unis pour notre école» afin d'envoyer un message au gouvernement de considérer leur demande d'agrandir l'école.

À l'initiative du comité de parents, 528 chandails ont été imprimés et ont tous trouvés preneurs, au coût de 6 $. Une autre commande a été placée, puisque la demande était tout simplement trop forte, constate la porte-parole du comité de parents, Marie-Ève Landry. «On veut montrer qu'on ne lâchera pas le morceau, que de permettre l'agrandissement pour garder les enfants à Saint-Boniface, c'est la meilleure décision pour toute la communauté», constate Mme Landry.

Déjà cette année, les classes de 6e année ont été envoyées au centre municipal. L'an prochain, l'augmentation démographique fait que ce sont les 5e et 6e années qui devront se rendre au centre municipal pour leur année scolaire.

Le député de Saint-Maurice Pierre Giguère a récemment rencontré le nouveau ministre de l'Éducation Sébastien Proulx pour l'entretenir de ce dossier. Le comité de parents a par ailleurs relevé avec enthousiasme que même Pierre Giguère avait placé une commande pour obtenir un chandail «Unis pour notre école».

«Personne n'est obligé de porter le chandail, mais on se rend compte que la réponse est vraiment très bonne. Près de 50 % des élèves ont leur t-shirt, sans compter de nombreux parents et même des membres de la communauté qui nous appuient», ajoute Marie-Ève Landry, qui confirme que d'autres activités de mobilisation se tiendront au cours des prochaines semaines et jusqu'au 15 juin, date à laquelle le ministre Proulx doit donner une réponse au sujet de l'agrandissement ou non de l'école Sainte-Marie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer