Surpopulation à l'école du Bois-Joli: trois scénarios présentés

L'école primaire du Bois-Joli de Trois-Rivières.... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'école primaire du Bois-Joli de Trois-Rivières.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) L'école primaire du Bois-Joli de Trois-Rivières fera face l'année prochaine à une problématique de surpopulation.

La croissance démographie importante du secteur Trois-Rivières-Ouest force la Commission scolaire (CS) du Chemin-du-Roy à trouver une solution. Trois scénarios ont d'ailleurs été présentés mardi soir aux quelque 200 parents réunis dans le gymnase de l'école. Après les avoir écoutés, le conseil des commissaires devra trancher le 6 avril prochain.

L'école du Bois-Joli accueille déjà près de 460 enfants et elle est à pleine capacité. L'an prochain, les données démographiques indiquent qu'il y aura une quarantaine d'élèves supplémentaires. Déjà, les locaux manquent dans cette école primaire. L'enseignante d'anglais n'a même plus de local et doit déplacer son matériel avec un chariot.

Le premier scénario, celui qui semblait être accepté par une majorité de parents, consisterait à utiliser l'école Marguerite-d'Youville pour y installer tous les groupes de niveau préscolaire de l'école du Bois-Joli. Les quatre classes de maternelle se tiendraient à l'école du boulevard des Forges alors que les classes de la première à la sixième année seraient à l'école du Bois-Joli.

Les enfants du service de garde - celui-ci demeurerait à cette école primaire - seraient transportés vers l'autre école par des navettes. Plusieurs parents affirmaient toutefois que cette solution entraînerait du stress chez les plus petits élèves. Les prévisions démographiques permettent à la CS d'affirmer que ce plan tiendra jusqu'à l'année scolaire 2019-2020.

Au-delà de cette date, les prévisions démographiques sont impossibles à déterminer. Plusieurs parents n'acceptaient pas cette incertitude. La CS a toutefois répondu, afin d'expliquer ses raisons, que les enfants concernés ne sont pas encore nés.

Des travaux d'environ 470 000 $ devraient toutefois être réalisés à l'école Marguerite-d'Youville pour accueillir les quatre classes de maternelle. De plus, cette école accueille déjà l'Académie de danse Mouv, anciennement l'Astragale. Comme le bail de l'Académie se termine dans les prochains mois, elle devra se trouver de nouveaux locaux si le premier scénario est choisi par le conseil des commissaires.

Le deuxième scénario, celui qui a à peine été discuté lors de la consultation publique de mardi soir, consiste à déplacer trois groupes du préscolaire vers les écoles Richelieu et les Terrasses en 2016-2017. Cette option a toutefois plusieurs désavantages. Les élèves ne pourraient plus revenir à l'école du Bois-Joli et il manquera encore des locaux à cette école dès 2017.

Plus drastique et ayant une portée plus grande, le troisième scénario nécessite un redécoupage de tous les secteurs de Trois-Rivières-Ouest. La directrice générale adjointe et directrice du Service du transport à la CS, Danielle Lemieux, indique toutefois que cette option ferait en sorte qu'un très grand nombre d'enfants du secteur Trois-Rivières-Ouest devraient changer d'école. Elle souligne qu'un redécoupage nécessite l'évaluation rue par rue de la démographie.

Nombreux étaient les parents qui auraient aimé voir les conséquences d'un tel redécoupage. La CS a répondu qu'il s'agissait d'un travail fastidieux qui ne pouvait être fait pour la présentation des options aux parents. Certains parents ont de plus rappelé que le précédent redécoupage de 2012 avait entraîné de nombreuses difficultés pour les enfants.

En terminant, plusieurs parents présents lors de la consultation publique de mardi soir ont affirmé que les dés sont pipés et que la CS a déjà fait son choix en favorisant le premier scénario. D'ailleurs, le conseil d'établissement de l'école du Bois-Joli appuie à majorité ce premier scénario.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer