Les médias sociaux pour promouvoir la persévérance scolaire

On retrouve sur la photo Julie L'Heureux, présidente... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

On retrouve sur la photo Julie L'Heureux, présidente de COMPERES, Marie-Eve Nolette, chargée de projets pour COMPERES, Mélanie Chandonnet, coordonnatrice de la TREM, Maxime Roberge, animateur à Rythme FM 100,1 Mauricie, Charles-Hugo Normand, chargé de projets pour les Journées de la persévérance scolaire, et Julie Charbonneau, chargée de projets pour COMPERES.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Shawinigan) La Table régionale de l'éducation de la Mauricie (TREM), le Comité mauricien sur la persévérance et la réussite scolaire (COMPERES) et leur partenaire financier, la Fondation Lucie et André Chagnon, misent sur les médias sociaux pour promouvoir la persévérance scolaire, à l'occasion de la septième édition des Journées de la persévérance scolaire, du 15 au 19 février.

Ces Journées se déploient partout au Québec afin de valoriser la réussite scolaire et encourager les jeunes à ne pas abandonner leurs études. La campagne nationale de sensibilisation, à laquelle se greffe la Mauricie, privilégie cette année la réalisation et la mise en ligne de capsules vidéo sur les comptes YouTube et Facebook de COMPERES.

Les intervenants de tous les domaines d'activité sont invités à produire de courtes vidéos dans lesquelles ils expliquent pourquoi ils se sentent interpellés par l'enjeu de la persévérance scolaire.

Ceux qui sont appelés «superhéros de la persévérance» peuvent être par exemple des élus ou des gens d'affaires qui ont initié un projet favorisant la persévérance scolaire ou qui facilitent la conciliation travail-études, des enseignants, éducateurs ou directeurs d'école inspirants, des parents encourageants, ou encore toute personne qui peut marquer positivement des jeunes, de l'entraîneur sportif au grand-parent en passant par le bénévole d'un organisme communautaire ou un employeur.

Les jeunes sont invités à tourner une vidéo témoignage, mettant en vedette ces personnes inspirantes. Ils peuvent partager les photos et vidéos sur les médias sociaux en utilisant le mot-clic #JPS2016. Afin d'optimiser le nombre et la portée des témoignages sur les réseaux sociaux, les stations de radio Rythme FM et le 106,9 FM organisent un concours permettant de gagner 500 $ parmi ceux et celles qui auront publié une vidéo sur Facebook et en utilisant le mot-clic #JPS2016.

Deux autres concours sont organisés par COMPERES, l'un s'adressant aux élèves du primaire (www.enrouteverslareussite.com) et l'autre à ceux du secondaire et du postsecondaire (www.posetareussite.com). Des outils de mobilisation et de sensibilisation sont aussi proposés aux intervenants en éducation pour soutenir les activités ou les projets en lien avec la persévérance scolaire.

LA TREM et COMPERES indiquent que près d'un jeune sur cinq décroche en Mauricie. Dans l'agglomération de La Tuque, le taux de décrochage s'élève à 50,2 %, alors qu'il est de 17,9 % pour Shawinigan, 17,6 % dans la MRC de Maskinongé, 15 % à Trois-Rivières, 14,7 % dans la MRC de Mékinac et 14,6 % dans la MRC des Chenaux. Les organismes concernés espèrent augmenter à 80 % le taux d'obtention d'un premier diplôme avant l'âge de 20 ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer