Lancement de la compétition Robotique FIRST Québec 2016

Sur la photo, on reconnaît Myriam Beaulac de... (Olivier Croteau)

Agrandir

Sur la photo, on reconnaît Myriam Beaulac de Keranna et Timothy Landry du Séminaire Sainte-Marie, entourant Luc Trudel, directeur de l'établissement d'enseignement.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) À l'instar des élèves de l'Institut secondaire Keranna, qui avaient raflé les grands honneurs l'an dernier, les élèves du Séminaire Sainte-Marie de Shawinigan tenteront à leur tour de se démarquer lors de la compétition internationale Robotique FIRST. Pour ce faire, ils devront tirer leur épingle d'un jeu auquel participent plus de 53 000 élèves issus de 3100 écoles secondaires réparties partout dans le monde.

Samedi, lors du lancement officiel de la compétition, retransmise en direct de la NASA, les jeunes ont découvert le défi d'ingénierie qu'ils devront relever. Cette année, un thème aux allures médiévales a été retenu par l'équipe responsable du jeu, soit la forteresse. Les élèves auront donc six semaines pour concevoir un robot capable de prendre d'assaut une forteresse.

En Mauricie, outre les élèves du Séminaire Sainte-Marie et de l'Institut secondaire Keranna, des jeunes du Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières participeront également à la compétition.

Au Centre-du-Québec, on pourra compter sur l'ingéniosité des élèves du CollègeSaint-Bernard de Drummondville et de la Polyvalente La Samare de Plessisville. En tout, ils seront plus de 150 en Mauricie et au Centre-du-Québec à se mesurer aux meilleurs de la province lors de la finale québécoise qui aura lieu du 31 mars au 2 avril.

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer