Séminaire Saint-Joseph: la retraite pour Pierre Normand

Pierre Normand laissera bientôt son siège de directeur... (François Gervais)

Agrandir

Pierre Normand laissera bientôt son siège de directeur général du Séminaire Saint-Joseph.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le séjour de plus de 30 ans de Pierre Normand au sein du Séminaire Saint-Joseph est sur le point de prendre fin. Celui qui fut embauché en 1983 comme animateur du pensionnat quittera la direction générale à la fin décembre pour prendre sa retraite.

M. Normand avait été nommé directeur général en 2012, après avoir occupé le poste de directeur du service aux élèves durant trois ans. Ce détenteur d'une maîtrise en administration scolaire est sur le point de livrer le nouveau plan stratégique qui guidera les actions de l'école durant les cinq prochaines années, ce qui lui permet de quitter l'institution avec satisfaction.

«On a tenu une vaste consultation auprès des parents, des élèves, du personnel. De cette façon, on peut s'orienter vers quoi on tend, sur quoi s'appuyer pour prendre des décisions. Je voulais livrer le plan stratégique, on va le faire en décembre. Je me donne l'autorisation de partir», raconte cet homme de 55 ans.

Son premier contrat de trois ans à la direction générale a pourtant été renouvelé au cours des derniers mois. Tout en assurant quitter le Séminaire en très bons termes, M. Normand indique que l'orientation du prochain plan stratégique exige la présence d'un certain type de directeur général.

«Le mandat qui m'a été confié était dans mes cordes: rassembler l'équipe, développer des projets, travailler à la progression du Séminaire. Ce qui se dégage du plan stratégique est un intérêt pour les éléments technopédagogiques: on parle d'une priorité au niveau de la pédagogie. Je suis issu de la vie scolaire (il a une formation en psychoéducation) et pas de la pédagogie. Pour assurer un bon leadership, je ne suis peut-être pas l'individu idéal», confie M. Normand avec humilité.

Le directeur général se réjouit d'avoir pris part au développement d'importants projets durant son séjour à la tête du SSJ. Il est très fier de la mise en place du profil fusion. Ce programme est destiné aux enfants présentant des difficultés d'apprentissage et ceux-ci sont accompagnés de professionnels (orthopédagogue, psychoéducateur, etc.) et d'enseignants qui sont là pour les outiller dans leur cheminement scolaire. L'arrivée de la tablette numérique comme outil de travail pour les enseignants et les élèves est aussi saluée par Pierre Normand, de même que la hausse d'environ 3 % du nombre d'inscriptions qui fait en sorte que 800 élèves fréquentent actuellement le SSJ.

Le futur retraité est un diplômé de la promotion de 1978 du Séminaire. Après avoir été animateur au pensionnat, il en est devenu le coordonnateur en 1987 avant d'accéder à la direction du service aux élèves. Le Séminaire Saint-Joseph a occupé une immense partie dans sa vie et ce n'est pas sans un certain pincement au coeur qu'il pense au jour où il remettra définitivement le trousseau de clés.

«De rentrer tous les jours au Séminaire, et ce n'est pas banal comme édifice, ça va être fini. C'est une belle histoire d'amour qui se termine.»

M. Normand a l'intention d'occuper le début de sa retraite par de vraies vacances. Par la suite, il a l'intention d'oeuvrer dans le domaine communautaire. Entre-temps, il aura l'occasion de travailler au SSJ durant encore plusieurs semaines. Il demeurera en poste jusqu'à la nomination du prochain directeur ou de la prochaine directrice, quelque part en mars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer