Mandat de grève au Syndicat de l'enseignement de la Mauricie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Nouveau mandat de grève dans le secteur de l'éducation. Mardi, c'était au tour des membres du Syndicat de l'enseignement de la Mauricie, affilié à la Fédération des syndicats de l'enseignement de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), de décrocher un mandat de grève à la hauteur de 87 %.

Ainsi, ce mandat de grève légale de six jours sera exercé sur une base rotative et régionale ou nationale. Les journées de grève seront annoncées ultérieurement par le Front commun et tiendront compte de l'évolution des travaux aux tables de négociation. Le Syndicat de l'enseignement de la Mauricie compte plus de 1000 enseignants qui exercent leur profession sur le territoire de la Commission scolaire de l'Énergie.

Comme leurs collègues du réseau des Cégep du Québec, notamment leurs collègues de la Commission scolaire Chemin-du-Roy, les membres du Syndicat de l'enseignement du Québec estiment que les offres gouvernementales sont scandaleuses et méprisantes. Depuis plus de huit mois, les représentants syndicaux affirment négocier avec le Conseil du trésor sans avancée significative. 

Rappelons que les conventions collectives du secteur public sont échues depuis le 31 mars dernier. Les principales revendications du Front commun consistent en un rattrapage salarial de 13,5 % sur trois ans, alors que le gouvernement propose plutôt un gel salarial de deux ans additionné à des augmentations de 1 % pour chacune des trois années suivantes.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer