Être allumé sans cigarette

Essoninam Banakina, Ophélie Pruneau, Yango Razakamananifitiry, Jasmine Florent,... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Essoninam Banakina, Ophélie Pruneau, Yango Razakamananifitiry, Jasmine Florent, Aurélie Frénée-Larose et Jennifer Désilets de la Gang allumée de l'école secondaire des Pionniers ont demandé aux élus trifluviens, le 4 mai dernier, d'interdire la cigarette dans les parcs de Trois-Rivières.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La Gang allumée de l'école secondaire des Pionniers, formée de jeunes qui ont choisi de ne jamais allumer de cigarette, vient de recevoir le «Prix allumé», octroyé par le Conseil québécois sur le tabac et la santé, pour sa contribution à la lutte contre le tabagisme par le biais de projets novateurs.

Par exemple, la Gang allumée des Pionniers s'est présentée au conseil de Ville de Trois-Rivières le 4 mai dernier afin de faire adopter un règlement interdisant la consommation de produits du tabac dans les parcs municipaux.

«Ça demande beaucoup de courage pour faire ce genre d'intervention», mentionne Anny Doyon, coordonnatrice au Conseil québécois sur le tabac et la santé. Le Prix allumé est assorti d'une bourse de 300 $.

Également, l'infirmière clinicienne des Pionniers, Sonia Lebel, a remporté le Prix intervenant pour ses interventions de sensibilisation visant à réduire la consommation de tabac chez les jeunes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer