Nouveau CPE pour mieux concilier études-famille

L'annonce de l'ouverture prochaine d'un centre de la... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'annonce de l'ouverture prochaine d'un centre de la petite enfance à l'arrière du pavillon De La Salle du Centre de formation professionnelle Bel-Avenir a été faite hier matin en présence de Claire Labrecque (à l'avant), directrice du CPE Les petits collégiens, de Claude Lessard, président du conseil de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, et de Maryse La Haye, présidente du conseil d'administration du CPE.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La direction de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy et celle du centre de la petite enfance Les petits collégiens unissent leur forces pour faciliter la vie des jeunes parents qui veulent étudier.

Ce CPE est à construire une installation à l'arrière du pavillon De La Salle du Centre de formation professionnelle Bel-Avenir de cette commission scolaire. Dès septembre, les parents de jeunes enfants pourront déposer leur marmaille le matin avant d'aller étudier dans la bâtisse voisine.

«Pour des gens qui souhaitent retourner aux études, avec des enfants, faut y penser. Ces gens veulent se construire un avenir meilleur pour eux, mais aussi pour leurs enfants. C'est un service de garde de proximité et c'est réconfortant de reconduire ses enfants chaque matin dans un service de garde de qualité», déclare Maryse La Haye, présidente du conseil d'administration du CPE.

Le projet de 965 000 $ est réalisé grâce à une contribution du ministère de la Famille. La Commission scolaire du Chemin-du-Roy fait aussi sa part en donnant le bout de terrain sur lequel la bâtisse du centre de la petite enfance est actuellement construite.

«Il y a beaucoup de demandes de la part des étudiants, confirme Claude Lessard, le président du conseil de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy. C'est un service qui va amener des élèves à s'inscrire et cela va donner des conditions facilitantes pour leur réussite scolaire.»

Le CPE accueillera 10 poupons et 42 bambins de 18 mois à cinq ans. Claire Labrecque est confiante de voir les 52 places être comblées très rapidement, car les gens ont déjà commencé à s'inscrire.

«La demande est là. Pour un jeune parent qui revient aux études, qui est souvent en situation monoparentale, qui se déplace en autobus, si le service de garde est à côté de l'école, c'est facilitant», déclare la directrice générale du CPE, en parlant de cette installation qui embauchera 12 personnes.

La priorité d'inscription sera donnée aux étudiants du centre de formation professionnelle et à ceux du Centre d'éducation aux adultes. Par la suite, l'ordre de priorité sera accordé aux membres du personnel et à la population en général.

Quelque 650 élèves fréquentent ce centre de formation trifluvien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer