Les professionnels de l'éducation se font entendre

Des professionnels de l'éducation du Coeur et du... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Des professionnels de l'éducation du Coeur et du Centre-du-Québec ont manifesté mardi dans les rues du centre-ville de Trois-Rivières. Ils ont terminé la marche devant les bureaux du député libéral de Trois-Rivières, Jean-Denis Girard.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les travailleurs du milieu de l'éducation poursuivent leur vaste campagne de mobilisation en vue des négociations pour le renouvellement des conventions collectives des employés de l'État.

Mardi soir, près de 250 professionnels de l'éducation du Coeur et du Centre-du-Québec affiliés à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) ont manifesté dans les rues du centre-ville de Trois-Rivières afin de dénoncer les coupes en éducation ainsi que les réductions de personnel dont ils feront les frais.

Des orthophonistes, psychologues, conseillers en orientation, psychoéducateurs, agents de réadaptation, animateurs de vie spirituelle et engagement communautaire, conseillers pédagogiques et orthopédagogues provenant des commissions scolaires du Chemin-du-Roy, de l'Énergie, De la Riveraine, des Bois-Francs et Des Chênes ont marché à Trois-Rivières pancartes à la main pour demander au gouvernement libéral de revenir sur sa décision de couper environ 250 postes de professionnels à travers le Québec.

«Deux cent cinquante professionnels en moins pour donner le service aux élèves, c'est inacceptable», a affirmé Johanne Pomerleau, la présidente de la Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation. «Les parents devront se tourner vers le privé. S'ils n'ont pas les moyens, le gouvernement leur dit que c'est tant pis pour eux.»

Ces coupes dans le personnel auront, soutiennent-ils, des conséquences majeures sur les services offerts aux élèves. La réussite scolaire de biens des élèves en difficulté repose sur le travail de ces professionnels, ont-ils affirmé.

Les membres du syndicat ont terminé la manifestation devant les bureaux du député de Trois-Rivières et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean-Denis Girard. «C'est la première fois que les professionnels manifestent ainsi», a souligné Denis Bastarache, président du Syndicat du personnel professionnel de l'éducation du Coeur et du Centre-du-Québec, afin de démontrer l'importance de la manifestation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer