Nouvelle activité de mobilisation dimanche pour l'école Sainte-Marie

Une partie des élèves de l'école Sainte-Marie pourraient... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Une partie des élèves de l'école Sainte-Marie pourraient être relocalisés à l'hôtel de ville de Saint-Boniface.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Saint-Boniface) Toujours dans l'attente d'une décision du ministre de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche pour l'agrandissement de l'école Sainte-Marie, les parents de Saint-Boniface ne relâchent pas la pression en organisant, dimanche, une chaîne humaine pour sensibiliser à nouveau le gouvernement à l'importance de ce projet.

Par contre, Québec possède les superficies disponibles à la Commission scolaire de l'Énergie pour accueillir ce débordement de clientèle. Ainsi, une trentaine de classes situées dans un rayon de 20 kilomètres de l'école Sainte-Marie pourraient recevoir les jeunes de Saint-Boniface sans problème, ce qui constitue un contrepoids majeur au projet.

La semaine dernière, une pétition de 2200 noms a été déposée au bureau du député de Saint-Maurice, Pierre Giguère. Les parents réclament un investissement de 1,4 million de dollars pour l'ajout de six classes, le volet prioritaire pour la Commission scolaire de l'Énergie. L'agrandissement du gymnase avec vestiaires et toilettes, pour répondre à la croissance de la clientèle, est aussi prévu. Cette partie du projet est évaluée à 1,395 million $, pour un total de 2,8 millions $.

M. Giguère mentionne que la pétition a créé un effet lorsqu'il l'a présentée au ministre, François Blais.

«Il a été surpris», commente-t-il. «Il pensait que c'était une pétition électronique. Je lui ai expliqué que les parents avaient fait du porte-à-porte, s'étaient rendus à l'église, dans les dépanneurs. La population se prend en main.»

Rappelons que normalement, les commissions scolaires doivent vérifier la disponibilité de locaux dans leurs écoles dans un rayon de 20 kilomètres avant de soumettre un projet d'agrandissement. Selon l'information obtenue par M. Giguère, il existerait actuellement 39 classes disponibles qui pourraient accueillir les débordements de l'école Sainte-Marie à Shawinigan.

Renée Jobin, coordonnatrice aux communications à la Commission scolaire de l'Énergie, mentionne que selon les derniers relevés, «entre 30 et 36 classes» pourraient recevoir les jeunes de Saint-Boniface dans un rayon de 20 kilomètres. Difficile d'être plus précis pour le moment, puisque l'organisation travaille sur la répartition des élèves pour la prochaine année scolaire.

Assurément, des classes seraient disponibles aux écoles des Bâtisseurs et des Explorateurs dans le secteur Shawinigan-Sud, ainsi qu'à Saint-Charles-Garnier, à Saint-Jacques, à Saint-Joseph et à Immaculée-Conception à Shawinigan. Les écoles de la Source de Shawinigan-Sud et de la Tortue-des-Bois à Saint-Mathieu-du-Parc sont aussi situées dans un rayon de 20 km, mais elles ne possèdent pas de classes libres pour accueillir une cohorte de Saint-Boniface.

En 2015-2016, la Municipalité est parvenue à trouver deux salles dans son immeuble pour dépanner la Commission scolaire de l'Énergie. Mais à compter de l'année suivante, une solution permanente devra avoir été identifiée. Les parents se mobilisent pour éviter que des enfants du primaire soient transportés dans la ville voisine pour poursuivre leur parcours scolaire.

200 PERSONNES?

Ainsi, la communauté de Saint-Boniface est invitée à participer à cette chaîne humaine dimanche, dans la cour de l'école Sainte-Marie. L'accueil est prévu dès 10 h et une heure plus tard, les participants se donneront la main autour de l'établissement.

Marie-Ève Landry, porte-parole des parents dans cette mobilisation, souhaite qu'au moins 200 personnes se rassembleront à cette occasion.

«On n'a pas encore de nouvelles; c'est pour ça qu'on continue à se faire voir», lance-t-elle. «Les parents recevront une invitation par le portail de l'école. Les gens seront aussi invités pendant la messe à venir se joindre à nous! On met le paquet. Des publicités ont été distribuées dans les commerces. Ça circule aussi sur Facebook depuis mardi. On veut regrouper le plus de monde possible.»

La directrice de l'école, Josée Cossette, représentera la CS de l'Énergie dimanche.

Quant au député de Saint-Maurice, il vérifie ses disponibilités. S'il ne peut se présenter à cette activité, il assure qu'il relayera tout de même le résultat de cette chaîne humaine au ministre Blais la semaine prochaine. Le comité de parents tente également d'organiser une visite de l'école pour M. Giguère au début juin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer