Manifestation à l'Académie les Estacades

Les enseignants de l'Académie les Estacades, dans le secteur... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les enseignants de l'Académie les Estacades, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, ont manifesté brièvement leur mécontentement, mardi matin, face aux négociations provinciales entourant le renouvellement de leur convention collective.

La directrice de l'établissement, Chantal Morin, a indique que les enseignants ont accueilli les élèves devant leur classe respective pendant 10 minutes, au début de la première période du matin, sans toutefois ouvrir la porte de la classe. Par la suite, tout est rentré dans l'ordre, dit-elle. Cette stratégie pourrait se reproduire tous les mardis, dit-elle et pourrait être aussi modifiée.

La présidente du Syndicat de l'enseignement des Vieilles-Forges, Claudia Cousin, indique que ce genre de moyen de pression s'est aussi fait dans plusieurs autres écoles affiliées au Syndicat, dans la région. D'autres écoles pourraient emboîter le pas plus tard.

Les enseignants sont en moyens de pression face au dépôt patronal de décembre dernier, explique-t-elle. «On a mis en place un plan de mobilisation qui a commencé après les fêtes et va se poursuivre jusqu'à la fin juin et qui va se prolonger tant et aussi longtemps que la convention collective ne sera pas renouvelée», dit-elle.

Mme Cousin assure que les moyens de pression mis en place pour les prochaines semaines, dans les écoles du Québec, seront «plus intenses.» Elle précise toutefois que la sécurité des élèves demeure à l'avant-plan.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer