Des élèves de Keranna remportent la première place au Festival de Robotique de Montréal

L'équipe l'Ultime-5528 de l'Institut secondaire Keranna, composée de...

Agrandir

L'équipe l'Ultime-5528 de l'Institut secondaire Keranna, composée de 21 jeunes de tous les niveaux scolaires, est montée sur la plus haute marche du podium en fin de semaine lors du Festival de Robotique de Montréal.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Olivier Gamelin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'équipe l'Ultime-5528 de l'Institut secondaire Keranna, composée de 21 jeunes de tous les niveaux scolaires, est montée sur la plus haute marche du podium en fin de semaine lors du Festival de Robotique de Montréal.

Non seulement l'Ultime a-t-elle remporté les trophées de l'équipe recrue et celui de l'alliance gagnante, mais qui plus est elle a créé la surprise en faisant main basse sur la médaille de la grande équipe gagnante.

Fiers de ce triomphe, les élèves de Keranna s'opposeront à 52 000 autres lors la finale internationale à Saint Louis, au Missouri, du 22 au 25 avril, histoire de faire perdurer la saveur de la victoire et d'ajouter, qui sait, une nouvelle décoration à son palmarès.

Robotique FIRST 2015 est une compétition internationale où les jeunes doivent, en six semaines et trois jours, concevoir un robot de A à Z capable de manipuler des bacs de recyclage ou de rangement et des nouilles de piscine. Chapeautée par des ingénieurs de la NASA, l'édition 2015 a été placée sous le thème du recyclage. Jumelée à deux autres équipes en provenance de Sherbrooke et du Maine, l'Ultime a ainsi empilé un nombre record de bacs de recyclage en deux minutes et demie. Chaque robot étant spécialisé dans un type de tâche, c'est la polyvalence et l'esprit d'entraide qui ont porté les élèves de Keranna au faîte de la gloire.

«On a voulu axer sur la coopération et c'est ce qui a fait notre succès. On avait un robot qui était capable d'aider les autres», mentionne Dominique Gélinas, professeure à Keranna et membre du comité organisateur. «Notre force était dans la polyvalence de notre robot, qui avait beaucoup de possibilités afin de s'adapter aux autres robots. On n'avait pas le robot le plus flamboyant, mais on était capable de servir à tout le monde, car on avait de belles capacités. Notre but était de se distinguer par le côté coopératif.»

Les juges de Robotique FIRST ont entre autres souligné le professionnalisme des élèves de Keranna, ajoutant du même souffle que l'équipe trifluvienne, qui en était à sa première participation, a étonné par la qualité de sa démonstration et le sérieux de ses ingénieurs en herbe. «Les organisateurs ont dit qu'ils n'avaient jamais vu ça une équipe recrue qui gagne la compétition», signale Alexandrine Garceau du service des communications de Keranna. «C'est exceptionnel qu'une équipe recrue se retrouve dans l'alliance championne», renchérit Mme Gélinas.

Pour Chaymae Chraibi, élève de 5e secondaire, cette victoire inattendue repousse d'un cran sa fierté et sa volonté de dépasser ses limites, toujours à l'orée du milieu scientifique. «L'équipe est super fière. On se sent accompli, d'autant plus que personne ne s'attendait à une victoire. On s'est présenté à FIRST pour l'expérience, mais on s'est vite rendu compte lors de la compétition que notre robot était en mesure de compléter les autres robots. Toute l'équipe a donné son maximum et là on est super fier de ce qu'on a accompli. C'est vraiment plaisant de savoir que tous les efforts qu'on a mis depuis le début de l'année ont porté leurs fruits.»

D'ici le 22 avril, les élèves doivent amasser 22 000 $ afin de financer leur déplacement jusqu'à Saint Louis. «On cherche du financement de n'importe quelle compagnie qui désire investir dans les jeunes», insiste Mme Chraibi.

Parmi les 47 équipes en provenance du Québec, de l'Ontario, des États-Unis et de la France, deux autres écoles de la Mauricie ont participé à la compétition en fin de semaine, soit les Cactus-4007 du Séminaire Sainte-Marie de Shawinigan et les Vobotix-5444 du Séminaire Saint-Joseph de Trois-Rivières. Cette dernière institution d'enseignement n'est pas repartie les mains vides, ayant récolté le Prix de l'esprit d'équipe. Au Centre-du-Québec, notons également la présence des Sénateurs-5179 issus du Collège Saint-Bernard de Drummondville (Prix de l'image).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer