Un robot pour jeunes ingénieurs en herbe au Séminaire Saint-Joseph

Nicolas Bussières, capitaine de l'équipe et Alexandre Rousseau,...

Agrandir

Nicolas Bussières, capitaine de l'équipe et Alexandre Rousseau, un des 24 participants.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Ils ne sont qu'à l'école secondaire, mais c'est maintenant clair dans leur esprit. Nicolas Bussières et Alexandre Rousseau veulent devenir ingénieurs.

Ce qui était encore dans le flou, il n'y a pas si longtemps, est devenu une certitude quand ils ont pris part à la fabrication d'un robot dans le cadre de la compétition de robotique annuelle FIRST, un défi lancé par la NASA à des participants du monde entier, le 3 janvier dernier.

Ces deux élèves du Séminaire Saint-Joseph ainsi que toute leur équipe composée de 24 élèves de première à cinquième secondaires, la VObotik 5444, ont disposé de six semaines, comme toutes les autres équipes du monde, pour réaliser leur robot.

Le robot devait être en mesure de prendre des boîtes, de les soulever et de les empiler.

Il s'agit de la toute première participation du Séminaire Saint-Joseph à cette compétition et mardi, les jeunes ont pu dire avec fierté: «Mission accomplie.»

Pour démarrer le robot, les participants n'ont reçu de l'organisation qu'une simple base roulante en aluminium. L'équipe a dû fabriquer un système d'élévateur de leur cru. «On avait certaines contraintes, par exemple la hauteur, la grosseur, etc., mais par rapport aux autres années, on était très libre dans le design», raconte Nicolas Bussières, capitaine de l'équipe.

«Chaque équipe doit débattre du meilleur concept, selon elle, pour réaliser le maximum de points», ajoute Alexandre Rousseau. «On lui a un peu donné ses mains, au robot», dit-il. «Il n'avait que ses pieds.»

Les jeunes ont été aidés par une demi-douzaine d'ingénieurs d'AGT en programmation, en électricité et en mécanique. Sans leur aide, les jeunes de l'équipe n'auraient pu réussir leur exploit, assure Alexandre Rousseau.

La finale régionale aura lieu à Montréal du 19 au 21 mars. Mardi, le robot a été scellé en vue de cette première compétition. La finale internationale se tiendra à St-Louis, aux États-Unis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer