Un nouveau parc à neige au SSM

Le parc à neige permet aux jeunes de... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le parc à neige permet aux jeunes de s'entraîner à leur sport favori.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Le Séminaire Sainte-Marie pourra se vanter de mettre désormais à la disposition de ses élèves des installations hivernales sportives uniques parmi les écoles de la Mauricie.

Guillaume Gosselin, créateur et responsable du parc à... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Guillaume Gosselin, créateur et responsable du parc à neige du SSM.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Il inaugurait vendredi son tout nouveau parc à neige qui permettra aux élèves de profiter du terrain très escarpé, en avant de l'école, pour faire du ski parabolique ou de la planche à neige.

Le responsable du projet, l'enseignant Guillaume Gosselin, explique que le parc à neige comprend deux rampes, une de 12 pieds et l'autre de 24 pieds, pour débutants et plus avancés. On y trouve aussi deux boites, c'est-à-dire des rampes beaucoup plus larges qui ont été prêtées par Vallée du parc.

L'installation n'a absolument rien coûté au Séminaire grâce à la participation de plusieurs partenaires, soit Vallée du parc, S3, Honda Avantage Shawinigan, la Caisse Desjardins de la Vallée-du-Saint-Maurice et IGA. Les équipement seront démontés en avril et remontés en décembre.

Guillaume Gosselin reconnaît que les risques de blessures, étant donné la nature acrobatique de ces sports, sont présents. Toutefois, dit-il, «si l'on se fie à des études qui ont été faites en 2013, 35 % des accidents dans les écoles dû au sport provenaient de la pratique du basketball tandis que la planche à neige et le ski représentaient 6 % à 7 %», dit-il.

Le directeur du SSM, Richard Gaudreau, précise que les assurances de l'école «couvrent les accidents, s'il devait y en avoir. Et en dehors des pratiques, lorsque le terrain sera déserté, il y a un dispositif de sécurité qui empêche les gens de venir faire du parc à neige pendant les fins de semaine ou les soirées», dit-il.

«Ça fait déjà un mois que nous avons nos installations et il n'y a personne de blessé», signale Guillaume Gosselin.

Une quinzaine d'élèves se servent du parc à neige sur une base régulière, soit deux à trois fois semaine, de 16 h à 18 h 30 puisque tout le parc est éclairé, d'où l'énorme boule de lumière blanche que les citoyens peuvent voir le soir, depuis peu, du boulevard des Hêtres.

Les jeunes sont sous la supervision de Charles-Olivier Bal, un ancien du SSM qui s'entraîne avec Philippe Casabon, champion mondial de style libre et Alex Bellemare, champion canadien. Les jeunes sont aussi supervisés par leur enseignant en histoire et en éducation physique, Guillaume Gosselin, grand amateur de planche à neige et de ski qui a démarré le projet. Le directeur Gaudreau, avoue que les idées originales comme celle-là lui plaisent beaucoup.

Le SSM souhaite enrichir ce programme au fil des mois en invitant différents professionnels de ski et de planche à neige afin d'offrir des cours techniques de qualité.

Les élèves du SSM mettront leur entraînement à l'épreuve alors que se tiendra une compétition interscolaire dans leur nouveau parc à neige, le 19 février. L'équipe du SSM sera aussi présente à la compétition qui se tiendra à Vallée du parc le 20 mars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer