Le SSM a le vent dans les voiles

Le directeur général du Séminaire Sainte-Marie, Richard Gaudreault,... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Le directeur général du Séminaire Sainte-Marie, Richard Gaudreault, se réjouit de la période fructueuse de préinscription qui a permis d'attirer 45 étudiants jusqu'à présent.

Photo: Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Après avoir connu une baisse de clientèle de 56 % au cours des six dernières années, le Séminaire Sainte-Marie semble avoir mis derrière lui la crise administrative du printemps dernier et se dirige vers un avenir plus prometteur alors que le nombre de préinscriptions en prévision de la rentrée automnale 2014 a doublé par rapport à l'an dernier.

Jusqu'à présent, 45 étudiants ont rempli leur formulaire pour amorcer leur premier secondaire à l'établissement d'enseignement privé du boulevard des Hêtres, à Shawinigan. À pareille date l'an passé, à peine 24 étudiants avaient signifié leur intérêt.

À ce nombre, on pourrait en ajouter encore une quinzaine pour la période de préinscriptions puisque 80 étudiants au total ont manifesté leur désir de se joindre à cette école lors des récentes activités portes-ouvertes. «Si on veut être conservateurs, on peut estimer entre 15 et 17 jeunes qui viendront s'inscrire pour atteindre une soixantaine de jeunes», explique le directeur général du SSM, Richard Gaudreault.

Pour un établissement qui a vu sa clientèle fondre comme neige au soleil au cours des dernières années, ce regain de popularité est évidemment accueilli à bras ouverts. Cet automne, seulement 270 étudiants se sont inscrits au SSM - dont un peu moins d'une cinquantaine en premier secondaire - ce qui représente une baisse de 65 par rapport à la rentrée scolaire précédente.

«Tout le monde s'est tourné dans la même direction et on a décidé de garder cette école-là debout. On souhaitait que cette école se relance et elle commence à bien aller. L'école est en voie d'augmenter sa clientèle pour l'an prochain», mentionne fièrement M. Gaudreault.

La popularité des activités portes ouvertes survient tout juste après que la direction du SSM eut procédé au lancement de son nouveau programme de hockey, en collaboration avec l'Académie Thibeault-Bégin-Thibeault. Justement, le SSM souligne que l'Académie TBT s'est engagée à attirer au moins 10 étudiants sur les bancs d'école de l'établissement shawiniganais.

De plus, le directeur général du SSM confie que deux autres partenariats - qui demeurent confidentiels pour l'instant - permettront d'ajouter au moins 25 étudiants à la prochaine cohorte.

Bref, avec toute cette effervescence, M. Gaudreault croit être en mesure de lancer l'année scolaire 2014-2015 avec trois classes complètes de premier secondaire, avec tout près de 30 jeunes par groupe.

«On ne veut pas de classes trop pleines avec 36 élèves, par exemple. On considère que c'est anti-pédagogique. On souhaite des classes qui ne dépassent pas 30 jeunes pour qu'ils puissent bénéficier de toute l'attention requise par le professeur. Ça donne des classes beaucoup plus calmes et attentives», indique-t-il.

À ce sujet, le directeur général souligne que l'établissement s'engage à placer les jeunes qui le désirent dans la même classe que leur ami afin de favoriser leur intégration au monde de l'éducation secondaire.

D'autre part, M. Gaudreault rappelle l'important effort réalisé par les enseignants qui ont accepté une baisse salariale d'environ 20 % afin de contribuer à la relance de l'établissement. «C'est la même chose pour le personnel de soutien», ajoute-t-il.

Par ailleurs, une journée d'intégration est prévue au SSM le 19 octobre au cours de laquelle les jeunes étudiants seront appelés à passer des tests de classement en plus d'être plongés au coeur de différentes activités scolaires mises sur pied par l'établissement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer