Gentilly-2: Hydro-Québec fait le point sur les roulottes

L'entreprise Soudure SLD a récemment fait l'acquisition de... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste)

Agrandir

L'entreprise Soudure SLD a récemment fait l'acquisition de plusieurs roulottes du chantier de Gentilly-2, qui avaient d'abord été vendues à rabais à Robert Fer et Métaux. Quelques semaines à peine après cette vente, voilà qu'Hydro-Québec importe à Bécancour des roulottes provenant du chantier de La Romaine.

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Bécancour) À la suite de la sortie du député Donald Martel sur les histoires de roulottes autour de Gentilly-2, Hydro-Québec a tenu à faire le point en soulignant que les modulaires qui viendront compléter l'aménagement des quartiers temporaires appartiennent déjà à la société d'État.

«Il s'agit d'un transfert d'actifs interne», explique l'attachée de presse chez Hydro-Québec, Marie-Élaine Deveault.

On sait que le député caquiste de Nicolet-Bécancour s'est indigné de voir Hydro-Québec rapatrier des roulottes du chantier de La Romaine vers Bécancour alors que celles devant servir à la réfection de la centrale nucléaire avaient été liquidées à rabais.

«Au moment de la vente des roulottes en 2013, Hydro-Québec ne pouvait pas déterminer les besoins futurs d'un quartier temporaire et sa capacité. Par ailleurs, le propriétaire du terrain où étaient installés les bâtiments près de Télébec souhaitait récupérer l'espace pour des besoins d'agrandissement», a justifié Mme Deveault.

Celle-ci précise qu'au cours des derniers mois, «nous avons graduellement transféré les employés excédentaires vers les roulottes qui étaient déjà sur le site Gentilly-2, installés à l'époque pour les besoins du projet de réfection».

Et, poursuit-elle, la capacité finale des aménagements requis pour janvier 2015 était notamment tributaire du nombre d'employés relocalisés et des départs à la retraite au cours des deux dernières années.

«Le tout s'est précisé en cours de route et l'entreprise a procédé selon les procédures habituelles, à une recherche à l'interne pour combler les besoins. Ainsi, des modulaires de bureaux qui ne sont plus requis au chantier de la Romaine, viendront compléter les aménagements», a fait savoir Mme Deveault.

Au début de décembre, Le Nouvelliste révélait qu'une bonne partie des roulottes, qui devaient servir durant les travaux de remise à neuf de Gentilly-2, avaient été acquises par Léandre Dumont et Olivier Champagne, de Soudure SLD à Trois-Rivières. On apprenait alors que le duo, sous une compagnie à numéro, avait pu mettre la main sur les installations au coût de 375 000 $, soit l'équivalent de 10 % de leur valeur à neuf.

Or, les deux entrepreneurs avaient acheté le tout de Robert Fer et Métaux qui, lui, avait obtenu les deux ensembles de 12 unités auprès de la société d'État pour la modique somme de 34 000 $.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer