La fête se poursuit à Saint-Tite

Rosalie Bilodeau de Saint-Léonard-de-Portneuf a profité du temps... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Rosalie Bilodeau de Saint-Léonard-de-Portneuf a profité du temps magnifique pour se promener sur son buffle et avec sa petite chèvre dans les rues de Saint-Tite.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Tite) Après un premier week-end qu'ils qualifient de réussite totale, les organisateurs du Festival western de Saint-Tite sont bien en selle afin d'attaquer le deuxième et dernier droit de la 50e édition du populaire événement.

Jean-Pierre Ferland s'est produit au Country club Desjardins... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Jean-Pierre Ferland s'est produit au Country club Desjardins dans le cadre de la journée des aînés.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Les coureurs ont été nombreux à prendre part... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 1.1

Agrandir

Les coureurs ont été nombreux à prendre part à la Course du p'tit shérif.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Après un début de semaine un peu moins occupé du point de vue organisationnel, mais tout aussi intense que les derniers jours en raison de la présence de plusieurs milliers de festivaliers dans les rues de la petite localité, le directeur général Pascal Lafrenière et les membres de son équipe ne chômeront pas au cours des prochains jours, notamment en raison de la tenue des rodéos aux grandes estrades.

Plusieurs activités importantes étaient également au programme au cours de la journée de mardi, dont la traditionnelle Course du p'tit shérif. Dans une ambiance festive, plusieurs coureurs ont en effet attaqué les parcours de 2,5 et 5 kilomètres sous les encouragements des nombreux festivaliers sur place.

Cette course constitue une tranche d'une série de courses qui anime les rues du centre-ville de Saint-Tite à quatre reprises au cours de la saison estivale, et ce, depuis maintenant six ans. Pour M. Lafrenière, cette activité est en train de devenir un incontournable de la programmation du Festival.

«Je l'ai déjà fait deux ou trois fois et c'est vraiment ''trippant''. Tu cours dans la foule! Ce n'est vraiment pas comme lorsque tu cours seul le dimanche matin dans ton quartier. Les gens sortent à l'extérieur et encouragent et applaudissent les coureurs. Il y a également plusieurs participants qui portent des éléments country ou western sur eux. J'ai même déjà vu des gars en jeans! Ils avaient décidé d'embarquer à la dernière minute», raconte-t-il.

Le directeur général indique par ailleurs que les organisateurs de la course sont pratiquement autonomes et connaissent la marche à suivre afin que leur activité soit une réussite.

«On ne fait que leur fournir des barrières et des voiturettes de golf pour ouvrir le chemin», précise M. Lafrenière.

Les spectacles présentés au Country club Desjardins ont également repris mardi, dont celui du très populaire Jean-Pierre Ferland. Le chanteur s'y est produit en soirée dans la cadre de la traditionnelle journée des aînés. Les membres du Caboose band, un groupe issu de la populaire émission L'Auberge du chien noir, qui a quitté les ondes le printemps dernier après 15 saisons, l'ont précédé sur scène en après-midi.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer