Le Cirque Éloize débarque à Saint-Tite

Saloon - Cavale au coeur du Far West s'inspire... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Saloon - Cavale au coeur du Far West s'inspire de la naissance de l'Amérique au 19e siècle, du développement du chemin de fer ainsi que de la vie des saloons.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Tite) Quiconque visite Saint-Tite ces jours-ci ne peut s'empêcher de remarquer l'immense chapiteau qui accueillera dans une semaine le spectacle Saloon - Cavale au coeur du Far West du Cirque Éloize.

Quiconque visite Saint-Tite ces jours-ci ne peut s'empêcher... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Quiconque visite Saint-Tite ces jours-ci ne peut s'empêcher de remarquer l'immense chapiteau qui accueillera dans une semaine le spectacle Saloon - Cavale au coeur du Far West du Cirque Éloize.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Le directeur général du Festival western de Saint-Tite,... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 1.1

Agrandir

Le directeur général du Festival western de Saint-Tite, Pascal Lafrenière, devant le grand chapiteau de 1500 places qui accueillera le Cirque Éloize.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Présenté en première mondiale à Saint-Tite, ce spectacle permettra, espère la direction du Festival western, de diversifier l'offre d'activités et d'ainsi charmer une nouvelle clientèle.

À l'aube de la 50e édition du mythique festival qui attire près de 600 000 visiteurs par année, les organisateurs souhaitent embellir leurs infrastructures. Et cela paraît lorsqu'on visite le village du cirque, une semaine avant le début de l'événement.

Situé sur la rue Du Moulin à l'entrée de la ville, ce village aménagé devant le chapiteau de 1500 places a fière allure et permettra aux festivaliers d'avoir une belle expérience d'immersion. Ce site sera de plus accessible à tous, car seul le spectacle nécessite des billets.

«Nous sommes partis de zéro. Normalement, ce site est un stationnement», affirme le directeur général du Festival western, Pascal Lafrenière. «En 2016, le ''dollar loisir'' est très sollicité. Il faut prendre soin de notre clientèle. Et nos festivaliers sont acteurs de l'événement. La preuve, ils s'achètent des chapeaux, portent des jeans et des chemises à carreaux. On va maintenant encore plus loin avec le village du cirque.»

Les jeunes et moins jeunes apprécieront certainement les ateliers de cirque offerts par des artistes du Cirque Éloize. D'ailleurs, plusieurs élèves d'écoles de la région de Saint-Tite y participeront. De plus, des artistes de la région offriront des spectacles sur une scène extérieure, ce qui contribuera à maintenir une ambiance de fête.

Une semaine avant la grande première, les organisateurs concentrent maintenant leurs efforts à l'aménagement intérieur du chapiteau. La caravane du Cirque Éloize doit de son côté arriver à Saint-Tite dans quelques jours. Le cirque aménagera alors les décors de la scène et les équipements d'acrobaties avant de commencer les répétitions. Déjà, le spectacle a été rodé à Foxwoods au Connecticut, où les critiques ont été positives.

Saloon - Cavale au coeur du Far West s'inspire de la naissance de l'Amérique au 19e siècle, du développement du chemin de fer ainsi que de la vie des saloons. La musique d'artistes comme John Lennon, Patsy Cline et Johnny Cash ainsi que plusieurs pièces originales rythmeront les prestations artistiques et acrobatiques. La composition musicale de ce spectacle a été confiée à Éloi Painchaud alors que la mise en scène est assurée par Emmanuel Guillaume.

«Nous avons hâte de voir le résultat des mois de travail du Cirque Éloize. J'en parle et j'ai des frissons. [...] C'est big», avoue Pascal Lafrenière. «Le Cirque a été en rodage à Foxwoods et débute sa tournée mondiale à Saint-Tite. Il aurait pu choisir le Stampede de Calgary ou un événement au Texas, mais non, c'est ici qu'il voulait commencer. Et nous avons démarré ce projet avant l'annonce du Cirque du Soleil à Trois-Rivières. Tant mieux si la région devient une région touristique pour le cirque.»

Plusieurs nouveaux décors westerns sont aménagés cette année,... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 2.0

Agrandir

Plusieurs nouveaux décors westerns sont aménagés cette année, comme celui-ci situé en bordure de la rue Notre-Dame. Les organisateurs veulent embellir leurs installations, à l'aube du 50e anniversaire de l'événement de 2017.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Anne-Marie Lemire est l'agente de développement du Festival... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 2.1

Agrandir

Anne-Marie Lemire est l'agente de développement du Festival western qui a rendu possible le partenariat avec le Cirque Éloize. Elle est accompagnée sur la photo de Jacques Tessier, le contremaître du Festival western.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Les six représentations du spectacle sont prévues les 9 et 10 septembre, ainsi que les 16 et 17 septembre. Très satisfait de la réponse du public, Pascal Lafrenière affirme que près de 50 % des billets de la plupart des représentations ont été vendus.

De plus, l'ajout d'un spectacle de cirque ne nuit pas à la vente des quelque 75 000 billets des rodéos. Cette vente va même mieux que lors des années précédentes, selon la direction du Festival western. 

Habitué de produire des rodéos reconnus pour leur qualité partout en Amérique de même que des spectacles de musique, le Festival western sort de sa zone de confort avec Saloon, reconnaît Pascal Lafrenière.

La direction du Festival est toutefois emballée par ce défi. Si le public est séduit par ce spectacle, il y a fort à parier que le Cirque Éloize retourne à Saint-Tite lors des prochaines éditions. Le président et directeur artistique de la troupe montréalaise, Jeannot Painchaud, avait d'ailleurs affirmé en mai dernier lors de l'annonce du spectacle qu'il souhaitait que le partenariat avec Saint-Tite dure au moins trois ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer