Festival western: affronter la bête et Dame Nature

Les cowboys devaient se battre à la fois... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les cowboys devaient se battre à la fois contre des animaux et les affres de Dame Nature dimanche soir.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Tite) Les cowboys devaient se battre à la fois contre des animaux qui sont de véritables forces de la nature et les affres de Dame Nature dimanche soir, lors de la finale de rodéo de la Coupe Canada, présentée dans les grandes estrades du Festival western de Saint-Tite.

Si la première partie de cette finale s'est déroulée sans grande averse, le ciel s'est déchaîné un peu avant l'arrivée des bullriders. C'est dans une arène de sable qui avait davantage l'allure d'une grande piscine brune que les courageux se sont mesurés aux taureaux de plus de 2000 livres. Il aura fallu attendre le onzième concurrent pour que finalement un cowboy réussisse les huit secondes réglementaires. L'Ontarien A.J. Vaal a réussi malgré les conditions très difficiles à enregistrer un très bon pointage, ce qui lui a permis de devancer au classement l'homme à battre du week-end, l'Australien Ty Parkinson, le seul autre cavalier à tenir hier soir huit secondes sur le dos d'un taureau.

«Nous avons eu une finale très difficile. Nous devons toujours affronter les taureaux les plus coriaces à Saint-Tite. C'est ma première victoire ici et j'attendais ça depuis longtemps. C'est un sentiment formidable», a fièrement lancé Vaal après son couronnement, avant de vanter les spectateurs de Saint-Tite. «La foule est excellente ici, c'est pour ça que nous revenons chaque année pour ce rodéo. Ty [Parkinson] est un excellent rider et il pouvait me battre. C'est simplement fou.»

Danian Nutt, un résident d'adoption de Saint-Tite, a été le meilleur compétiteur de la discipline de la monte des chevaux sans selle. Grâce à une performance électrisante, le cowboy a remporté une compétition serrée. «C'est fantastique», a-t-il affirmé tout sourire dans la langue de Shakespeare après avoir tenu huit secondes sur un cheval qui ne souhaitait que l'éjecter sur le sol boueux des estrades. «J'ai le poil qui me dresse sur les bras lorsque j'entends la foule crier», a-t-il ajouté en français cette fois.

Habitués des grandes estrades, les Trifluviens Anne Lottinville et Jimmy Allaire ont remporté pour une quatrième fois la course de sauvetage grâce à un excellent chrono. «On se rapproche du record. On va finir par l'avoir», a affirmé la cavalière après avoir été applaudi comme il se doit par les quelque 7000 spectateurs présents pour la finale de la Coupe Canada.

La course des barils, la seule épreuve réservée aux femmes, a été très relevée. La championne de la Coupe Canada et de la finale Coors Banquet de l'année dernière, l'Ontarienne Martine Desjardins, a été devancée par 0,023 seconde seulement par la Québécoise Caroline Poulin. La cavalière sautait dans les bras de ses amies et de ses proches après sa victoire, tant celle-ci représentait beaucoup.

La relève québécoise en rodéo se porte plutôt bien. Et l'école de rodéo de Saint-Tite n'est certainement pas étrangère à cette réalité. Parmi les nombreuses jeunes filles qui ont participé à la course des barils, certaines n'étaient âgées que de 10 ou 11 ans, la jeune Ariane Turcotte, 15 ans, a fracassé le record chez les jeunes.

«C'est malade. Je n'ai jamais fait un temps comme ça à Saint-Tite», a souligné la cavalière qu'on devrait revoir bientôt se mesurer aux femmes. Plusieurs autres jeunes se sont aussi démarqués par leur combativité à monter des veaux et des jeunes taureaux.

Carnet de notes

Les milliers de spectateurs qui ont assisté ce week-end au rodéo sont rentrés chez eux avec un bon souvenir de la performance de Claude Chaussée, un entraîneur de chevaux et de chiens qui a présenté son spectacle du Mustang Show. L'homme originaire du Québec, aujourd'hui résident de l'Alberta, a su impressionner avec ses tours d'adresse. Debout sur son cheval alors sur un petit podium, la jeunesse de 77 ans a fait tournoyer un lasso démesurément long. Depuis 1968, année de première présence au Festival western, l'homme en met plein la vue.

Résultats Coupe Canada

Monte des taureaux A.J. Vaal, Ontario

Monte des chevaux sans selle Danian Nutt, Saint-Tite

Monte chevaux avec selle Shawn Minor, Ohio

Barils femme Caroline Poulin, Saint-Victor, Québec

Prise du veau au lasso Hadley Deshazo, Arizona

Course de sauvetage Anne Lottinville et Jimmy Allaire,

Trois-Rivières

Échange de cavaliers Marc-André Potvin et Maxime Clermont,

Sainte-Barbe

Poney express Dominique Leblanc et Sylvain Lavoie,

Bécancour

Terrassement du bouvillon Tyler Foster, Watford, Ontario

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer