Céline dans la peau

Charlie Lavictoire connaît tout de Céline Dion.... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Charlie Lavictoire connaît tout de Céline Dion.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Charlie Lavictoire a Céline Dion tatouée sur le coeur... et sur la cheville droite. Le nom de la célèbre chanteuse y est injecté à l'encre indélébile. La jeune femme est marquée à vie par son idole.

La Trifluvienne est une groupie, une vraie. Elle connaît tout de Céline dont les affiches laminées décorent les murs de sa chambre.

La voix douce, timide même, Charlie a 22 ans, mais on lui en donnerait 16. Habillée d'une camisole à paillettes imprimée du visage de Céline Dion, l'infirmière fraîchement diplômée et nouvellement à l'emploi de l'hôpital de Trois-Rivières se fait couramment surnommer «Céline» par ses amies et collègues.

Le coup de foudre s'est produit en décembre 2005. Charlie avait 11 ans. La résidente du secteur Sainte-Marthe-du-Cap connaissait peu Céline, sinon qu'on la présentait comme l'une des plus grandes chanteuses au monde et qu'elle interprétait le thème du film culte Titanic.

La fillette regardait distraitement la télé lorsque son attention a été attirée par l'ancienne émission L'école des fans où l'invitée spéciale était Céline Dion. À la seconde où la chanteuse a entonné les premières notes de Destin, la petite Charlie a craqué.

«Je suis tombée en amour tout de suite!», se souvient celle qui a non seulement été soufflée par la puissance de sa voix, mais bouleversée par les émotions que Céline lui partageait à travers l'écran.

Malgré son jeune âge, la préado a voulu en savoir davantage sur Céline en partant à la découverte de son vaste répertoire. Touchée par ses chansons, Charlie s'est rapidement attardée sur les paroles et leur signification pour elle.

«Vers l'âge de 13 ou 14 ans, je me suis intéressée à Céline elle-même, à son histoire», poursuit celle qui a dévoré tous les articles et biographies relatant la carrière de la petite fille de Charlemagne.

«Je me suis rendu compte de la femme exceptionnelle qu'elle est. Elle nous transmet des valeurs familiales, d'amour et d'amitié qui me rejoignent beaucoup.»

Comme en fait foi le tatouage sur sa... (Stéphane Lessard) - image 2.0

Agrandir

Comme en fait foi le tatouage sur sa cheville, Charlie Lavictoire est une grande admiratrice de Céline Dion.

Stéphane Lessard

Il ne se passe pas une journée sans que Charlie ne pense à son idole. Pour dire vrai, la Trifluvienne n'écoute que du Céline Dion. Elle possède tous ses albums et connaît chaque couplet et refrain. 

Sa chanson préférée demeure It's All Coming Back To Me Now... «Les frissons me pognent chaque fois», avoue Charlie avant d'ajouter qu'elle s'est procurée tous les DVD des spectacles de Céline. À l'exemple d'une première de classe, Charlie peut d'ailleurs nous réciter par coeur les paroles de l'artiste qui s'adresse à son public en délire. Fascinant.

En prévision de cette entrevue, Charlie avait sorti des tiroirs et armoires sa collection d'objets à l'effigie de Céline. Une partie du moins. La table de cuisine avait littéralement disparu sous les innombrables t-shirts, cadres avec photos autographiées, parfums et montres au nom de la chanteuse, livres, programmes de spectacles, couverture en peluche, tasse à café, bouteille d'eau, aimants pour frigo, cahiers, crayons, agendas, etc. Sans oublier les boîtes entières remplies de centaines de magazines sur Céline...

Lorsque Charlie s'est rendue à Vegas en 2011 pour assister au spectacle de la diva, elle est entrée dans l'immense boutique de souvenirs du Ceasars Palace pour en ressortir avec une facture de 1400 $ de produits dérivés. Toutes ses petites économies de gardiennage y ont passé durant cette mémorable séance de magasinage, mais à l'entendre, ça en valait le coût.

C'est durant ce même voyage que Charlie a réussi à s'approcher de René Angelil à qui elle a remis une enveloppe pour Céline. 

«Je lui avais écrit une lettre de trois pages dans laquelle je me présentais et lui disais pourquoi je l'admire», raconte la jeune femme qui se souvient de sa très grande nervosité au moment de rencontrer le fameux gérant dont elle a récemment pleuré le décès.

Aimable et généreux de son temps, René Angelil lui avait promis ce soir-là que sa lettre se rendrait jusqu'à Céline. 

Cinq jours plus tard, alors qu'elle rentrait tout juste de son voyage à Las Vegas, un colis a été livré à la maison des Lavictoire. Il s'agissait d'une photo de Céline autographiée expressément pour Charlie pas peu fière de montrer aujourd'hui que son idole a également écrit le mot «love» et trois x en guise de bises.

Inutile de lui poser la question. De tous les items que possède l'admiratrice, ce 8 X 10 n'a pas de prix. Son père approuve. L'idolâtrie fait également partie de son ADN. 

Éric Lavictoire est un fan fini d'Elvis Presley. Le pompier et ambulancier ne compte plus le nombre de fois où il est allé à Memphis. Quant à son sous-sol, il est entièrement aménagé comme à l'époque du King. On se croirait dans un musée. 

Conscients d'être deux spécimens, père et fille rigolent en essayant d'expliquer comment on peut en arriver à aimer autant une célébrité. 

Pour tout dire, ça ne s'explique pas. Ça se vit. Et ce samedi, 11 h, ne la cherchez pas. Charlie est sur Internet, au téléphone ou carrément devant la billetterie de la salle J.-Antonio-Thompson. Elle veut mettre la main sur une paire de billets. Pas question de rater sa chance d'assister au spectacle de Céline Dion, le 30 août, à l'Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières. Aussi bien dire à la maison.

Et si ça se trouve qu'elle pouvait rencontrer son idole? «Je voudrais lui dire de nous promettre à nous, les fans, de rester la femme qu'elle est et qu'elle a toujours été. C'est avec cette personnalité qu'elle a pu nous éblouir et se faire adorer. Je t'aime Céline!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer