«Je ne veux plus que ma fille soit sur le bord de la route»

L'accident qui a causé la mort de Laurence... (Photo: Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'accident qui a causé la mort de Laurence Ébacher a été d'une rare violence. Le véhicule dans lequel se trouvait l'adolescente a été sectionné en deux.

Photo: Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste

(Candiac) Au salon funéraire où jeunes et moins jeunes ont afflué pour rendre un dernier hommage à Laurence Ébacher, tous s'entendaient pour dire que cette amie, élève, gardienne d'enfants ou marqueuse au hockey avait le bonheur contagieux.

«Ma fille est venue au monde en riant», sourit tristement Huguette Rompré.

La chambre de Laurence est demeurée pratiquement intacte depuis son décès, il y a cinq ans. Sa mère y a longtemps cherché un bout de papier, un message, un indice, bref, une explication au silence insoutenable de sa fille qui parlait tout le temps et à tout le monde. 

«Ses cendres sont toujours ici. Je ne suis pas capable de m'en défaire...», révèle Mme Rompré, songeuse. Des amies de «Lolo» ont hérité de certains de ses vêtements, mais sa robe de finissante achetée peu de temps avant l'accident ne sera jamais donnée. Mère et fille avaient eu un plaisir fou durant cette journée de magasinage.

Richard Ébacher a repris son travail de patrouilleur à la SQ neuf mois après le décès de Laurence. Il en avait besoin. Porter secours est à la base du choix de carrière d'un père aussi courageux que le policier. Autant que possible, il évite cependant d'intervenir sur les lieux d'accident. 

À la vue d'ambulanciers tentant de réanimer une personne en détresse, c'est forcément l'image de Laurence qui apparaît dans sa tête, inanimée sur l'autoroute 55. 

Dans les mois qui ont suivi la mort de l'adolescente, son amoureux a planté une croix près du lieu où elle a laissé sa vie. Richard Ébacher et Huguette Rompré ne s'y sont pas opposés. Ils sont même allés s'y recueillir à quelques reprises. L'été dernier par contre, le couple a préféré retirer du paysage ce symbole d'un deuil sans fin.

«Je ne veux plus que ma fille soit sur le bord de la route», explique Mme Rompré qui évite d'emprunter cette voie qui lui a arraché sa Lolo. 

«Cinquante-cinq... Je déteste ce chiffre-là», lâche-t-elle, sachant que cette portion de l'autoroute a été le théâtre de plusieurs tragédies routières au fil des ans, avant et après la mort de Laurence.

En apprenant que des intervenants économiques de la rive sud de Trois-Rivières ont récemment réclamé le doublement des voies entre le secteur Saint-Grégoire, à Bécancour, et l'autoroute 20, les parents de Laurence ne peuvent faire autrement que d'encourager leurs démarches.

«Des routes qui se rencontrent, c'est toujours dangereux», soutient Richard Ébacher. Pour ce policier comme pour son épouse, il y a urgence d'agir pour empêcher d'autres collisions mortelles et les drames qui s'ensuivent. 

À leurs yeux, c'est l'évidence même. Si le soir du 26 février 2010, le tronçon de 29 kilomètres avait été une autoroute à quatre voies, Laurence aurait 21 ans aujourd'hui et un brillant avenir devant elle. L'adolescente n'aurait pas été frappée de plein fouet. Sa famille non plus.

Lourd bilan

La portion sud de l'autoroute 55, entre le secteur Saint-Grégoire, à Bécancour, et l'autoroute 20, a été le théâtre de plusieurs tragédies routières ces dernières années. En voici quelques exemples:

8 août 2012

Collision entre un automobiliste et un camion-citerne, à la hauteur de Saint-Léonard-d'Aston.

Un décès: Mathieu Drolet, 30 ans, de Shawinigan.

13 juillet 2012

Collision entre trois véhicules dans le secteur Saint-Grégoire, à Bécancour.

Trois décès, dont celui de Marie-Claude St-Jean et Nathalie Desbois, deux femmes de Thetford Mines âgées de 21 et 43 ans.

27 mars 2011

Collision entre deux véhicules à la hauteur de Saint-Wenceslas.

Deux décès: Roxanne Belomo et Jonathan Roy. Le couple dans la jeune vingtaine étudiait à l'Université du Québec à Trois-Rivières.

28 janvier 2011

Collision entre deux véhicules à la hauteur de Saint-Wenceslas. 

Un décès: Oscar Thiffault, 82 ans. 

26 février 2010

Collision entre deux véhicules à la hauteur de Sainte-Eulalie.

Un décès: Laurence Ébacher, 16 ans.

20 octobre 2008

Collision entre trois véhicules à la hauteur du secteur Saint-Grégoire, à Bécancour.

Un décès: Nathalie Marchand, 38 ans.

5 octobre 2008

Collision entre trois véhicules à la hauteur de Saint-Wenceslas.

Un décès: Thérèse Leblanc-Fafard, 76 ans, de Trois-Rivières.

Partager

À lire aussi

  • <i>La 55 en hiver </i>(vidéo)

    La vie...

    La 55 en hiver (vidéo)

    La 55 en hiver est le titre d'une chanson écrite sur le coup de l'émotion, dans les heures qui ont suivi l'accident mortel du 26 février... »

  • Quand les «Je t'aime» se taisent

    La vie...

    Quand les «Je t'aime» se taisent

    Chaque soir, Huguette Rompré s'introduit dans la chambre de Laurence pour y allumer une chandelle. Pendant cet entretien mère-fille à la lueur d'une... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer