De bonnes nouvelles pour Guy Mercure

Guy Mercure... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Guy Mercure

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Trifluvien Guy Mercure, qui travaille depuis plusieurs années du côté de Saint-Martin où il gère des unités de logements pour touristes, pousse un soupir de soulagement quelques jours après le passage de l'ouragan Irma.

Bien que certaines parties de l'île où il réside depuis douze ans aient été passablement endommagées, les nouvelles qu'il a eues concernant le complexe pour lequel il travaille sont plutôt encourageantes.

«Les communications sont très difficiles, parce qu'il manque constamment d'électricité. Mais j'ai pu voir des images des bâtisses. Une vidéo montre les studios du Soleil, dont les travaux de toitures étaient commencés, avec la moitié de la toiture changée et le tout semble avoir tenu le coup. Oyster Pond (là où se trouve le complexe immobilier) semble avoir mieux résisté que certaines autres parties de l'île», explique-t-il.

Guy Mercure a quitté Saint-Martin quelques jours avant le passage de l'ouragan, et est impatient d'y retourner pour pouvoir constater de ses propres yeux ce que la télévision lui renvoie comme images depuis quelques jours. Il pourrait s'y rendre au cours des prochains jours.

«Pour les gens là-bas, c'est certainement le stress psychologique qui sera dur à gérer. Mais les gens retroussent leurs manches et commencent le nettoyage. Ils n'ont pas le choix. Et je demeure convaincu qu'à Noël, il n'y aura plus grand-chose qui va paraître», mentionne-t-il.

Selon M. Mercure, la géographie de l'île a certainement permis d'éviter bien des dégâts. «Saint-Martin est une montagne. Des inondations, il n'y en a pas eu, toute l'eau s'est déjà retirée. Souvent, ce sont les inondations qui restent et qui font le plus de dommages. S'il y a un trou dans la toiture, on va le réparer, mais il ne faut pas oublier que la nuit, il fait 23 degrés alors personne ne risque de mourir de froid», ajoute le Trifluvien, qui croit d'ailleurs que des sinistrés des inondations printanières au Québec sont certainement plus affectés que d'autres personnes à Saint-Martin.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer