Marc Perron pourrait être déclaré délinquant dangereux

Marc Perron... (François Gervais)

Agrandir

Marc Perron

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) En renonçant à déposer une contre-expertise face à la démarche de la Couronne de le faire déclarer délinquant dangereux, Marc Perron risque de subir ce verdict à plus court terme.

L'individu de 57 ans, impliqué dans une agression survenue sur la rue Laviolette à Trois-Rivières en octobre 2015, était de retour au palais de justice de Trois-Rivières, lundi. Par la voix de son avocat, il a annoncé qu'aucune contestation de ladite demande effectuée par la Couronne ne sera effectuée.

Me Yvan Braun, l'avocat de Perron, avait pourtant demandé qu'une contre-expertise soit préparée afin de confirmer ou d'infirmer la conclusion d'une évaluation commandée par Me Marie-Ève Paquet, concernant le degré de dangerosité du quinquagénaire.

Me Braun a dit lundi avoir discuté de cette requête de contre-expertise avec un expert et avec son client. Il en est venu à la conclusion qu'il ne remet pas en cause la demande de la Couronne au sujet de sa volonté de faire déclarer Marc Perron délinquant dangereux.

Cette décision de la défense réjouit Me Paquet.

«Je suis satisfaite. On va demander au juge qu'il (Perron) devrait être déclaré délinquant dangereux», raconte la procureure de la Couronne.

La suite de la cause de Marc Perron a été fixée au 3 octobre, lui qui a manifesté le désir que son dossier avance le plus rapidement possible. Me Paquet déposera le rapport d'évaluation à ce moment. Elle soulignera au juge Jacques Lacoursière les points du rapport d'évaluation qui justifient, selon elle, que la cour le déclare délinquant dangereux.

Me Paquet va également profiter du prochain rendez-vous de Perron devant le juge pour faire entendre Natasha Raymond, la victime de l'attaque.

Marc Perron a plaidé coupable en septembre 2016 à des accusations de voies de fait graves et de séquestration à l'égard de cette adolescente, lui causant un traumatisme crânien sévère et un choc post-traumatique. Il a à son actif plusieurs antécédents judiciaires, notamment pour des voies de fait armées, menace, agression sexuelle et séquestration.

Un individu déclaré délinquant dangereux risque de devoir purger une peine d'emprisonnement d'une durée indéterminée.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer