Réfection de 1,8 million $ du Parc écologique de l'Anse du Port à Nicolet

La ministre du Tourisme, Julie Boulet, la mairesse... (Stéphane Lessard)

Agrandir

La ministre du Tourisme, Julie Boulet, la mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois, et le secrétaire parlementaire du ministre fédéral de l'Infrastructure et des Collectivités, Marc Miller.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Nicolet) Un quart de siècle après son inauguration, le parc écologique de l'Anse du Port à Nicolet subira une cure de rajeunissement de l'ordre de 1,8 million de dollars grâce à la contribution des gouvernements fédéral et provincial. Dans cette entente tripartite impliquant la Ville, chaque partenaire injecte une somme de 600 000 dollars pour en faire un parc écomaritime.

«En 1993, on inaugurait cette magnifique fenêtre sur la Réserve mondiale de la biosphère du Lac-Saint-Pierre. Force est de constater que près de 25 ans plus tard, la passerelle avait grandement besoin d'amour et surtout d'un projet majeur de restauration», a lancé la mairesse Geneviève Dubois.

L'aide financière provient du Nouveau Fonds Chantiers Canada-Québec, volet Infrastructures provinciales-territoriales-Fonds des petites collectivités. Le projet consiste en la réfection et en la bonification des infrastructures de l'actuel parc écologique de l'Anse du Port afin d'en assurer le maintien du site et d'en exploiter le plein potentiel touristique.

«En ajoutant un volet écomaritime à la toute nouvelle passerelle, ce lieu déjà magnifique n'en sera que plus attrayant pour les visiteurs et les Nicolétains qui sont au nombre de 25 000. Merci aux gouvernements du Canada et du Québec qui se joignent à Nicolet pour soutenir cette importante infrastructure touristique. Pour nous, il était primordial que les prochaines générations puissent aussi découvrir ce joyau et la beauté de ces lieux. Ouvert à l'année, ce parc est un milieu vraiment unique et permet de porter un regard sur des écosystèmes exceptionnels et fascinants», a ajouté Mme Dubois. 

Selon elle, l'ajout de nouveaux panneaux d'interprétation à ceux déjà en place viendra bonifier l'expérience des visiteurs. En plus de la faune et de la flore, on y apprendra notamment de l'information sur l'aspect maritime du fleuve, dont l'embarquement des pilotes du Saint-Laurent qui se fait tout près.

«Vous comprendrez qu'avec une passerelle de 823 mètres et ses 400 poteaux de 35 pieds enfoncés dans le sol et sa tour d'observation de 12 mètres, la Ville de Nicolet n'aurait pas été en mesure d'entreprendre seule l'important chantier du parc écomaritime de l'Anse du Port», avoue la mairesse.

En décembre dernier, le conseil municipal de Nicolet adoptait une résolution pour dire aux gouvernements que la passerelle de bois avait fait son temps et qu'elle devait être reconstruite afin d'assurer la sécurité des usagers et protéger l'environnement par des matériaux écologiques et durables. «Je suis très contente que cet appel ait été entendu et j'ai déjà hâte de vous revoir pour la première creusée de terre du chantier», a-t-elle lancé, évoquant des travaux qui devront se dérouler en hiver par respect pour les milieux humides.

Situé aux abords de la réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre, cet espace mettra davantage en valeur l'histoire maritime du fleuve Saint-Laurent, de même que celle de la réserve.

«Cet investissement contribuera à faire de Nicolet un lieu où les familles peuvent s'amuser et se réunir. En plus de permettre aux résidents et aux visiteurs de profiter de nouvelles activités, cette infrastructure touristique aura un effet rassembleur pour les générations à venir tout en préservant un site naturel unique. Notre gouvernement est fier d'appuyer des projets qui améliorent la qualité de vie des gens, tout en favorisant la croissance économique et la création d'emplois bien rémunérés pour la classe moyenne», a commenté le secrétaire parlementaire du ministre fédéral de l'Infrastructure et des Collectivités, Marc Miller.

Ce dernier a souligné que le gouvernement du Canada investira plus de 180 milliards de dollars sur douze ans dans le transport en commun, les infrastructures vertes et sociales, les infrastructures de transport à l'appui du commerce ainsi que les collectivités rurales et nordiques du Canada.

«Tout en diversifiant et en structurant l'offre touristique de la région du Centre-du-Québec, qui reçoit un million de visiteurs, pour des recettes de 281 millions de dollars, ce projet permettra, notamment, de mettre en valeur les attraits de notre majestueux fleuve, de promouvoir un site naturel unique au Québec et de faire connaître aux visiteurs notre patrimoine maritime. La réfection complète de la passerelle en bois de 823 mètres et le développement des activités d'interprétation permettront de bonifier l'expérience de la clientèle touristique et d'améliorer l'attractivité du site. Le gouvernement du Québec est heureux de contribuer au développement économique de Nicolet et, par le fait même, à la qualité de vie de ses citoyens, grâce à ce projet», renchérit la ministre du Tourisme, Julie Boulet.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer