En bref

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Alpha-Nicolet à la recherche de financement

L'organisme Alpha-Nicolet, qui oeuvre dans le domaine de l'alphabétisation sur le territoire de la MRC Nicolet-Yamaska, lance sa campagne annuelle de financement. L'objectif 2017 est de 2000 $.

Depuis 1984, l'organisme accompagne des adultes peu alphabétisés dans leur cheminement vers l'écrit et l'amélioration de leurs conditions de vie.

Cette année, une quarantaine d'adultes ont participé à des ateliers ainsi qu'à des activités leur permettant d'être plus à l'aise avec la lecture et l'écriture du français.

Alpha-Nicolet propose une alternative à toutes ces personnes désireuses d'améliorer leurs capacités en lecture et en écriture, outils essentiels à l'autonomie et à la participation citoyenne.

Rappelons que les ateliers d'alphabétisation offerts par l'organisme sont entièrement gratuits.

Alpha-Nicolet émettra des reçus officiels aux donateurs pour des fins d'impôt. 

Les dons peuvent être transmis directement aux bureaux de l'organisme au 690 rue Mgr-Panet, suite110, Nicolet, J3T 1W1 ou par courriel à alpha.nicolet@sogetel.net.

Saint-Étienne-des-Grès: Mathieu Lahaye vise un poste de conseiller

Mathieu Lahaye, directeur général de la SDC centre-ville de Trois-Rivières et trésorier de la Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières se porte candidat aux prochaines élections municipales afin d'occuper le siège numéro 3 des conseillers municipaux de Saint-Étienne-des-Grès.

L'homme bien connu de la communauté des affaires à Trois-Rivières est établi depuis plusieurs années dans la municipalité. Par sa candidature, il souhaite mettre à profit son expertise au service de ses concitoyens.

«Je souhaite représenter les familles qui sont de plus en plus nombreuses à s'implanter chez nous. Nous possédons une situation géographique centrale entre Trois-Rivières et Shawinigan, des infrastructures sportives récentes, une école, des commerces locaux, une charge fiscale modérée. Je souhaite m'impliquer afin de continuer à offrir un service public de qualité, respectueux de nos citoyens, de leurs besoins et de leur réalité», indique-t-il.

Mathieu Lahaye a d'abord oeuvré en géomatique dans le domaine municipal avant de se consacrer pendant plus de 12 ans au sein de sa propre entreprise comme consultant spécialisé en intelligence d'affaires pour le secteur touristique et du commerce de détail. 

Il s'est également impliqué comme administrateur pour le compte de plusieurs corporations et événements.

Saint-Élie-de-Caxton: Francine Buisson souhaite revenir

Francine Buisson, conseillère sortant de Saint-Élie-de-Caxton, est candidate à l'élection de novembre.

Mme Buisson a été conseillère de 2005 à 2013. Retraitée du milieu scolaire, elle désire revenir au conseil municipal.

«Je collaborerai activement à poursuivre le développement économique, environnemental, familial, sportif, social et culturel de mon cher Caxton», raconte par voie de communiqué Mme Buisson.

Mme Buisson s'est occupée de différents dossiers à l'administration de Saint-Élie durant ses 12 ans au conseil. Elle a notamment travaillé sur la restructuration des numéros civiques, l'harmonisation des noms de rues et l'élaboration des politiques et des plans d'action de la politique familiale.

Francine Buisson sera candidate au siège numéro 4.

Centre-du-Québec: 929 000 $ pour les espaces communautaires

Les familles du Centre-du-Québec bénéficieront d'espaces communautaires revampés grâce à un investissement de 929 000$ du gouvernement canadien.

En tout, ce sont neuf projets communautaires de la région qui seront soutenus afin d'offrir des espaces pour jouer et socialiser aux enfants ainsi qu'à leur famille. 

Concrètement, les montants seront alloués à la rénovation de salles communautaires, d'infrastructures sportives et d'amélioration de parcs.

Les montants consentis généreront plus de 1 876 000 $ en investissements connexes de la part d'autres partenaires, tels que des organismes sans but lucratif ou des municipalités.

L'investissement a été accordé dans le cadre du Programme d'infrastructure communautaire de Canada 150. 

Au total, le Programme dispose d'une enveloppe de 300 millions établie afin de célébrer le 150e anniversaire du Canada. De ce montant, 63,5 millions seront investis au Québec.

Parmi les projets visés par l'investissement, on note l'amélioration du Parc régional de la rivière Gentilly auquel le gouvernement contribue à hauteur de 500 000 $ sur une valeur totale d'un million de dollars, la rénovation de la salle municipale de Fortierville pour lequel le gouvernement injecte 100 000 $ sur les 200 000 $ requis et l'amélioration du parcours de pêche de la rivière Nicolet pour lequel le fédéral investit 57 000 $ sur les 114 000 $ nécessaires pour le projet.

Vol à la Arsène-Lupin au CMI

Le Collège Marie-de-l'Incarnation a eu la visite d'un voleur pour le moins étrange, en fin de semaine dernière.

Ce dernier a réussi à pénétrer dans l'école sans trace d'effraction et s'est rendu dans le local de comptabilité de l'école où il s'est emparé d'une somme mineure d'argent.

Ce qui est pour le moins étrange, dans cette affaire, c'est que le voleur a brisé une fenêtre de la porte du bureau pour y entrer. La vitre s'est alors cassée en trois morceaux que le voleur pris soin de ramasser et de déposer... dans le bac de récupération.

«Vendredi, tout était correct quand on a quitté», indique le directeur, Réjean Lemay. «On avait du personnel en place, hier soir (dimanche) et ils ont remarqué que la vitre en question était absente, mais la vitre n'était pas par terre cassée», dit-il. «Elle avait été retirée de son cadre.»

La personne qui a posé ce geste «est l'équivalent d'Arsène Lupin, mais avec un côté environnemental», résume M. Lemay en faisant référence au célèbre gentleman cambrioleur bien connu dans la littérature.

«D'après moi, c'est quelqu'un qui savait qu'il y avait un petit peu de sous à la comptabilité en début d'année. On s'est fait voler une somme d'argent qui est quand même dérisoire, mais c'est la gestion de tout ça qui est plus compliqué que l'argent qu'on s'est fait voler» résume le directeur, déjà débordé par la préparation de la rentrée scolaire.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer