Le portrait électoral prend forme à Louiseville

Jean-Pierre Gélinas... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Jean-Pierre Gélinas

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) La prochaine campagne électorale de Louiseville sera marquée par l'absence du plus ancien conseiller municipal de l'endroit.

À moins d'un mois de l'ouverture de la période de dépôt des déclarations de candidature, le portrait électoral commence à prendre forme à Louiseville. Si plusieurs conseillers sortants sont candidats, Jean-Pierre Gélinas ne sera pas de la course. Le vétéran de la politique municipale décide de prendre sa retraite.

Élu pour la première fois en 2000, Jean-Pierre Gélinas croit avoir fait le tour du jardin.

«Les années passent, rappelle M. Gélinas, âgé de 71 ans. La santé va bien, mais je pense que j'ai fait ma part. J'aime encore ça. Je vais m'ennuyer de mon implication. Mais c'est pour être plus proche de la famille. Tout le monde me dit de penser à moi. Je vais écouter ce que mon épouse me conseille de faire!»

En 17 ans, Jean-Pierre Gélinas rappelle avoir été membre de conseils ayant fait progresser la communauté. Ne serait-ce que dans le secteur des loisirs, il affirme que Louiseville s'est grandement améliorée en terme d'infrastructures.

«On est très bien organisé et ce n'est pas fini avec le skatepark qui s'en vient en 2018. Mais selon moi, la plus belle réalisation est la soirée hommage aux bénévoles. J'ai proposé l'idée il y a une dizaine d'années, au moins, parce que si on n'avait pas nos centaines de bénévoles, il y aurait un manque», raconte M. Gélinas, qui désire demeurer actif dans d'autres sphères de la communauté louisevilloise.

Pour sa part, Murielle Bergeron Milette veut poursuivre son engagement à l'administration municipale. Elle confirme sa candidature au scrutin de novembre.

«Ça me tente encore, explique Mme Bergeron Milette, qui a fait son entrée au conseil en 2005. Je suis encore en forme, j'aime travailler en équipe, de façon honnête et je veux continuer à être présente pour mon milieu.»

Françoise Hogue Plante fait aussi partie des élues qui seront de l'élection.

«J'ai toujours travaillé pour mon monde. Ça demande assez de temps, c'est prenant, mais on essaie d'aider notre monde. Je crois en mes dossiers et je veux les faire avancer. Il y a encore de l'ouvrage à faire», raconte Mme Hogue Plante, élue en 2009, en faisant référence à l'épineux dossier du prolongement des égouts dans le secteur de l'avenue Royale.

Avec un mandat d'expérience, Charles Fréchette a suffisamment apprécié son passage au conseil pour demander un deuxième mandat à la population.

«Je veux continuer de travailler dans le même but, soit d'améliorer la qualité de vie des citoyens. Je n'ai pas l'intention de faire quelques promesses. Et j'ai ma ville à coeur.»

André Lamy a fait son entrée au conseil en même temps que Charles Fréchette. Lui aussi a l'intention de poursuivre son séjour au conseil.

«Ce que j'ai surtout aimé, c'est la possibilité que j'ai eue de participer activement au développement de la ville. Le parc du Tricentenaire, la surface de dekhockey et les boîtes à livres dispersées dans trois parcs de la ville sont des projets pour lesquels je me suis investi à fond», raconte M. Lamy.

Maintenant que la Ville est découpée en secteurs, Mme Bergeron Milette sera candidate dans le district numéro 6. Mme Hogue Plante sera candidate dans le district numéro 2 et M. Fréchette dans le district numéro 3.

André Lamy n'a pas encore décidé dans quel district il entend soumettre sa candidature.

Gilles A. Lessard, conseiller depuis 2005, se donne jusqu'à l'ouverture de la période de dépôt des déclarations de candidature, le 22 septembre, pour prendre sa décision. M. Lessard assure qu'elle n'est pas du tout arrêtée pour l'instant.

«Ce n'est pas plus oui que non ou non que oui. Ce n'est pas le goût de revenir qui me manque. Je suis rendu à 73 ans et je veux faire le tour de la question. Il y a des considérations personnelles aussi. Je veux voir si je me rembarque pour quatre ans.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer