Réfection de l'avenue Dalcourt à Louiseville: plus long et plus cher

Yvon Deshaies... (François Gervais)

Agrandir

Yvon Deshaies

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) Le projet de réfection de l'avenue Dalcourt de Louiseville fait un pas de plus vers sa réalisation. Mais les dernières estimations reliées aux travaux font en sorte que la facture sera beaucoup plus importante que prévu.

Les travaux qui doivent être effectués en collaboration avec le ministère des Transports du Québec présentent une facture globale estimée à près de neuf millions de dollars, car le projet couvrira l'ensemble de la rue et non plus une partie. La facture de la Ville sera plus importante, soit cinq millions de dollars au lieu des quelque deux millions de dollars prévus il y a moins de trois ans.

Depuis le temps qu'on parle de la réfection de cette importante artère pour le transport de marchandises lourdes, il semble que les travaux devraient s'amorcer en 2018 avec la phase de remplacement des infrastructures souterraines. La Ville de Louiseville doit tout d'abord faire réaliser les plans et devis, elle qui vient de lancer un appel d'offres pour cette étape du projet.

Depuis mai 2013, la route est de la responsabilité du ministère des Transports, mais Louiseville demeure propriétaire des réseaux d'eau et d'égout. L'appel d'offres inclut la partie du projet du MTQ.

«Ce que je sais est que le ministère des Transports va enlever une couche d'environ trois pieds pour refaire la route. Nous, on va profiter du fait qu'ils vont ouvrir la rue pour refaire l'aqueduc et l'égout. Les deux réseaux sont là depuis 45 ans», explique le maire, Yvon Deshaies, à propos de ce projet qui figure au programme d'immobilisations depuis des années.

En 2014, le projet prévoyait la réfection de l'avenue Dalcourt entre les rues Notre-Dame Nord et Saint-Marc. Le chantier s'étirera maintenant jusqu'au chemin Grande-Carrière. La totalité de Dalcourt sera ainsi rénovée, ce qui change la donne concernant les coûts pour la Ville.

Le projet initial était également basé sur les normes de la Ville. Le projet bonifié sera réalisé de concert avec le ministère des Transports et doit respecter les critères du gouvernement.

Le plan de Louiseville s'inscrit dans une volonté de répondre à une demande accrue provenant du développement du parc industriel régional de la MRC de Maskinongé, situé au nord de Dalcourt. De plus, un promoteur privé veut développer une trentaine de terrains résidentiels dans le même secteur.

L'ouverture des soumissions pour les plans et devis sera effectuée le 5 septembre. Le calendrier préliminaire prévoit que si le projet se réalise, les travaux effectués par Louiseville débuteront en 2018. Le chantier devrait prendre fin en 2019 avec le remblai et la pose de la couche d'asphalte par le MTQ.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer