L'actualité en bref

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Fouilles archéologiques à Wôlinak

Odanak (MJM) - Le projet de fouilles archéologiques W8linaktekw: la rivière abénakise s'est réactivé ce mois-ci au centre du village actuel de Wôlinak, dans la Ville de Bécancour. Sous l'égide du Musée des Abénakis d'Odanak, ce projet s'intéresse particulièrement à la possible existence d'un village abénakis et d'une mission aux abords de la rivière Bécancour.

Les fouilles débutées le 1er août et qui se prolongeront jusqu'au début d'octobre, font suite aux travaux de recherche réalisés à l'été 2016. Le Musée indique que les fouilles de cette année viseront à vérifier des hypothèses reposant sur le déplacement des villages abénakis et des missions.

«Les travaux permettront aussi de mieux documenter les modes de vie et l'utilisation du territoire par la Première Nation des Abénakis depuis la fin de la préhistoire jusqu'à aujourd'hui», précise le Musée, qui considère que la découverte d'un village abénakis et d'une mission près de la rivière Bécancour «constituerait un précédent historique, puisque la mission de Wôlinak, tout comme celle d'Odanak, a joué un rôle stratégique dans l'histoire de la Nouvelle-France.»

Les recherches pourront documenter plus précisément l'histoire des missions jésuites, tout en explorant des thèmes comme la diète alimentaire, la présence de cultigènes anciens et les échanges entre les colons et les Abénakis, en abordant par ailleurs le contexte du développement de la Seigneurie de Bécancour et de ses environs.

Le projet est dirigé par Geneviève Treyvaud, docteure en archéologie et chercheuse postdoctorale à l'Institut national de recherche, et chercheuse associée au CELAT de l'Université Laval. Son équipe est formée d'étudiants en archéologie de l'Université Laval et d'une jeune étudiante de la communauté abénakise.

Fermeture du pont Ouellette à Pierreville: exception pendant le festival

Pierreville (MR) - Fermé du 14 août au 22 décembre pour des travaux d'entretien, le pont Ouellette, à Pierreville, sera exceptionnellement ouvert à la circulation du 19 août au 4 septembre pour permettre la tenue du Festival western du secteur Notre-Dame-de-Pierreville, qui se déroule spécifiquement du 31 août au 3 septembre.

À la suite de l'avis de fermeture émis la semaine dernière par le ministère des Transports pour effectuer des travaux d'entretien de la structure du pont, l'inquiétude avait gagné la population par rapport au Festival, ce qui a amené la municipalité de Pierreville à faire des représentations auprès du gouvernement. 

«Les festivaliers pourront donc se rendre sans problème à cet événement tant attendu chaque année par les adeptes de musique western, un rendez-vous par excellence dans la région», a annoncé une porte-parole municipale, Manon Ricard.

Lorsque le pont, situé sur la rue Principale, au-dessus de Chenal Tardif, sera fermé, un détour sera possible par les rangs du Chenal-Tardif et de l'Île.

Des ambassadrices d'influence pour les jeunes filles

Trois-Rivières (AB) - Le camp de vacances le Lac-en-Coeur offre une belle opportunité à des jeunes filles de la région. Ce mardi, des élèves de première à quatrième secondaire auront la chance d'assister à des ateliers sur la confiance corporelle, l'estime de soi, l'entrepreneuriat et l'engagement au féminin offerts par des personnalités féminines d'influence.

Dans le cadre de son programme Sommet Second'air, l'organisation du camp de vacances le Lac-en-Coeur recevra quatre femmes qui viendront prodiguer des conseils aux jeunes filles.

L'animatrice et chroniqueuse Vanessa Pilon, bien connue pour son rôle dans l'émission Code F, abordera le sujet de l'apparence physique auprès des jeunes. La comédienne, danseuse et artiste multidisciplinaire Alexia Gourd doit montrer aux participantes l'art de vaincre sa timidité par la parole en public.

La fondatrice et propriétaire de l'entreprise horticole Belle à Croquer prendra la parole pour valoriser l'entrepreneuriat auprès des jeunes filles.

Finalement, Catherine Beaudoin, professeure de yoga, initiera les campeuses à son art afin de les sensibiliser aux bienfaits d'une meilleure flexibilité et posture pour la santé mentale et physique.

Le programme Sommet Second'air existe depuis plusieurs années et s'adresse spécifiquement aux jeunes filles. C'est toutefois la première fois qu'une activité comme celle de mardi se tient.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer