Marcel Jobin rend hommage aux trois médecins qui l'ont traité contre le cancer

Luc Marchand, Linda Vincent et Daniel Gélinas, les... (Gabriel Delisle)

Agrandir

Luc Marchand, Linda Vincent et Daniel Gélinas, les trois médecins présidents d'honneur du 21e Demi-marathon Marcel-Jobin, entourent Marcel Jobin.

Gabriel Delisle

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Boniface) La 21e édition du Demi-marathon Marcel-Jobin avait une saveur bien particulière pour l'ancien athlète olympique qui a donné son nom à ce rendez-vous sportif annuel.

Marcel Jobin tenait, en guise de gratitude, à ce que les trois présidents d'honneur de cette année soient les médecins qui lui ont «sauvé la vie» lorsqu'il s'est battu contre le cancer. Les docteurs Luc Marchand, Linda Vincent et Daniel Gélinas ne pouvaient refuser la chaleureuse invitation de Marcel Jobin, une belle occasion pour eux de promouvoir l'activité physique et les saines habitudes de vie.

«Ces personnes sauvent des vies tous les jours et on ne pense pas à les remercier. Je profite de l'occasion pour les remercier publiquement. Ce sont les trois médecins qui m'ont sauvé la vie en 2000, lorsque j'ai eu un cancer de la prostate», a avoué en entrevue Marcel Jobin, entouré des trois médecins présidents d'honneur. 

«C'est important pour moi. Ils m'ont sauvé la vie et à plusieurs autres personnes aussi. Ils font un travail incroyable.»

Dre Linda Vincent, radio-oncologue au centre hospitalier de Trois-Rivières, était très touchée par l'invitation de Marcel Jobin. «C'est tout un honneur pour moi. Marcel Jobin était un patient exemplaire. C'est le seul olympien que j'ai eu à traiter durant ma carrière», a souligné Dre Vincent en riant. «Je peux dire que cette invitation pour être présidents d'honneur est valorisante pour nous.»

Tout comme leur collègue Linda Vincent, les docteurs Luc Marchand, du centre hospitalier de Trois-Rivières, et Daniel Gélinas, médecin de famille à Saint-Étienne-des-Grès, se disent inspirés par l'ancien athlète olympique qui continue de battre des records malgré les années qui avancent.  

«Marcel est une locomotive. C'est lui qui traîne un paquet de gens et les amène à se dépasser», a noté le Dr Luc Marchand, urologue au centre hospitalier régional de Trois-Rivières. «Il a même amené Daniel Gélinas, mon collègue, à se dépasser. Marcel est un exemple pour nous.» 

Daniel Gélinas a en effet pris part au 21e Demi-marathon Marcel-Jobin. Il a participé, comme son patient, à la course de 5 km. Éternel compétitif, l'ancien olympien a toutefois coiffé le médecin au fil d'arrivée par plus de deux minutes. Complices, les deux hommes affichaient un sourire radieux après ce défi. 

«Marcel m'a battu et je suis vraiment content», a souligné le médecin de famille. 

«Marcel est une source de motivation, de persévérance et de dépassement. À l'âge qu'il a, il pourrait bien s'asseoir, mais il veut toujours se dépasser. Il est une bonne source de motivation pour changer ses habitudes de vie pour bien des gens, dont la jeunesse. Je suis très fier de lui.»

L'éternel sportif affirme que ce qu'il aime dans le sport n'est pas les médailles. «Ce que j'aime dans le sport c'est de motiver les autres. Même si tu es d'un certain âge et que tu as des objectifs, tu peux continuer à vouloir les atteindre. C'est ce qui te tient vivant», a confié Marcel Jobin. 

La 21e édition du Demi-marathon Marcel-Jobin a attiré près de 300 participants à Saint-Boniface. Ceux-ci ont pris part à l'une ou l'autre des cinq épreuves proposées par les organisateurs. Les distances proposées étaient de 1, 5 10 ou 21,1 km à la course ainsi que 5 km à la marche.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer