Bébé brûlé aux mains: la SQ fouille la maison

La Sûreté du Québec est dans ce duplex... (photo: François Gervais)

Agrandir

La Sûreté du Québec est dans ce duplex du secteur Grand-Mère depuis mercredi avant-midi.

photo: François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Shawinigan) La maison où a été sérieusement brûlée une fillette d'un an, samedi, a de nouveau été visitée par la Sûreté du Québec. Des enquêteurs des crimes majeurs et des techniciens en identité judiciaire de la Sûreté du Québec ont fouillé le deuxième étage du duplex de Shawinigan, mercredi. Ils étaient à la recherche de nouveaux indices pouvant faire progresser l'enquête visant à déterminer les circonstances des événements qui sont à l'origine des lésions causées aux mains du bébé.

La SQ a débarqué mercredi matin dans cette résidence de la 11e Avenue, secteur de Grand-Mère. La police a appris que la fillette d'un an aurait été déplacée à la suite des événements. C'est la raison pour laquelle la SQ était de retour sur les lieux.

«Des éléments d'enquête révèlent que lorsque les événements sont arrivés, l'enfant aurait été montée au deuxième étage (du duplex). L'enfant a été blessée sérieusement. Nous nous demandons ce qui est arrivé», mentionne la sergente Annie Thibodeau, porte-parole de la Sûreté du Québec en Mauricie.

La fillette d'un an a subi des blessures ayant nécessité son transport au Centre hospitalier Sainte-Justine de Montréal. Sa vie n'est pas menacée, mais l'accident pourrait laisser des séquelles permanentes.

Un poste de commandement a été érigé dans ce secteur shawiniganais. Les enquêteurs étaient sur place pour rencontrer des témoins ou des personnes qui savent ce qui s'est passé dans cette résidence le jour de l'accident.

«C'est une démarche qui se déroule en cours d'enquête», ajoute la porte-parole de la police provinciale.

Aucune arrestation n'a été effectuée jusqu'à maintenant dans ce dossier. Les enquêteurs doivent déterminer si l'accident qui a causé d'importantes blessures aux mains de la fillette d'un an résulte d'un acte criminel.

Le retour de la SQ a évidemment attiré l'attention dans ce quartier résidentiel du secteur de Grand-Mère. Selon un voisin, la famille a aménagé à cet endroit il y a environ un mois. La police se serait d'ailleurs rendue à cet endroit il y a environ trois semaines, apparemment pour une dispute.

Un autre enfant habite le même logement que la fillette blessée.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer