«Cédri, tu dois me donner un coup de main»

Le grand-père de Cédrika Provencher, Henri Provencher.... (François Gervais)

Agrandir

Le grand-père de Cédrika Provencher, Henri Provencher.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Henri Provencher se surprend parfois à pouffer de rire sans raison apparente. C'est que le grand-père paternel de Cédrika, qui n'a jamais cessé de parler à sa petite-fille, est aujourd'hui capable de se rappeler les nombreux moments de plaisir partagés avec elle.

Cédrika Provencher... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE) - image 1.0

Agrandir

Cédrika Provencher

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Le visage de M. Provencher s'illumine quand il parle de ses souvenirs avec Cédrika. De toute évidence, il s'est beaucoup amusé avec sa petite-fille. La relation a toutefois pris une tournure que tout le monde connaît.

Henri Provencher se souvient trop bien du 31 juillet 2007, alors qu'il prenait un bon souper avec son épouse Louise et leur fils Martin à un camping de Nicolet. Le coup de téléphone reçu en soirée allait chambouler la soirée, la nuit, leur vie.

«Ça change tout: les relations en famille, avec les amis. La vie a fait un virage à 180 degrés. Quand il arrive un tel événement, sois tu t'effondres, soit tu t'organises pour ne pas que ça arrive encore. Tu ne souhaites pas ça à personne. Il faut se relever.»

La famille n'a pas mis de temps à passer à l'action. Des opérations de recherche en région ont été menées et un peu partout au Québec, des affiches de Cédrika ont été distribuées afin de miser sur les yeux du public pour la retracer. Henri Provencher raconte avoir eu des contacts avec des gens en Europe et dans l'Ouest canadien, des gens qui croyaient avoir vu Cédrika vivante. Car c'est une jeune fille vivante que la famille Provencher espérait retrouver. Le scénario a été différent. Mais dans la vie d'Henri Provencher, Cédrika est très présente.

«Oui, elle est décédée. Mais elle m'a suivi depuis 10 ans. Elle est restée bien vivante dans notre famille. Pour moi, Cédrika est une source de courage. Des centaines de fois, j'ai eu des moments de découragement, des moments où on se sent dépassé. Je pense à Cédrika et c'est automatique. Je lui demande de me donner un coup de main. J'ai jasé avec elle pendant 10 ans, je lui parle. Je lui dis: ''Cédri, tu dois me donner un coup de main''. Ça a été un combat de toutes les minutes. On tient le coup comme ça. Je suis disposé à me laisser guider par Cédrika, par ce en quoi je crois.»

Pour Henri Provencher, l'enlèvement et la mort de... (Olivier Croteau) - image 2.0

Agrandir

Pour Henri Provencher, l'enlèvement et la mort de sa petite-fille demeurent un sujet sensible.

Olivier Croteau

Le grand-père tenait mordicus à tout faire pour retrouver Cédrika. Il était aussi déterminé à faire ce qu'il fallait pour éviter qu'une autre catastrophe du genre soit vécue par une autre famille. Voilà pourquoi Henri Provencher a mis sur pied la Fondation Cédrika-Provencher en 2010. Cette fondation a l'objectif de sensibiliser les enfants et les parents afin de prévenir les enlèvements. Le but est aussi d'amener les enfants à devenir des adultes responsables et respectueux.

«La Fondation essaie d'empêcher que nos jeunes deviennent des prédateurs plus tard. Il faut leur faire comprendre que certains gestes ne se posent pas en société, qu'il y a des attitudes à adopter», insiste M.Provencher.

Cédrika Provencher a été victime d'un prédateur. Un homme semble ressortir du lot, Jonathan Bettez, sans avoir été accusé concernant l'enlèvement et le meurtre de la jeune fille.

Henri Provencher ne nomme jamais l'individu, mais se demande bien pourquoi il refuse de collaborer avec la police.

«Je ne comprends pas. Être soupçonné de ça, je m'expliquerais! Ça regarde mal. J'ai encore confiance de trouver le coupable. Un moment arrive où les choses se savent. Quelqu'un va se décider à parler. J'ai appris à être un peu plus patient. Mais je ne suis pas prêt à accuser sans preuve. Le reste, c'est l'affaire de la police.»

Impliqué de près dans le dossier de sa petite-fille, Henri Provencher croit que la police a démontré certaines lacunes durant cette histoire. Il estime qu'elle a pris trop de temps à réagir face à un cas qui n'était pas du tout une disparition ou une fugue, mais bien un enlèvement.

«C'était clair que c'était ça. La première réaction de la police était que c'était difficile de croire que c'était un enlèvement. Aujourd'hui, ils répondent plus rapidement. Avec Martin et mon épouse, on a rencontré le ministre Dupuis (Jacques, ex-ministre de la Sécurité publique du gouvernement Charest) pour parler de la formation à donner aux policiers (pour les cas d'enlèvement). C'est au moins satisfaisant de savoir que tout ça n'est pas arrivé pour rien.»

Ces démarches ont été menées avant d'apprendre le décès de Cédrika. L'annonce de sa mort a été une vraie claque au visage. La tristesse se mélangeait à une certaine délivrance, car la famille savait enfin où elle était, déclare le grand-père.

«Cédrika était un rayon de soleil, une boule d'énergie, elle était tellement dynamique. C'est toujours difficile à croire que des gens peuvent s'en prendre à des enfants. Ces gens nous privent de les voir grandir, de les voir évoluer. Ça nous prive de millions de beaux moments. S'ils savaient tout ce que ça fait, je pense qu'ils auraient peur. S'ils voyaient l'impact de leur geste, ils ne le poseraient peut-être jamais. Ça me convainc qu'il faut agir. Faut pas attendre qu'un autre drame arrive. Ce n'est pas une maladie ou un accident: sciemment, des gens posent ces gestes. Je pense qu'on peut éviter ça. Avec la Fondation, on essaie de contrer ces gens.»

La Fondation Cédrika-Provencher a été lancée en 2010.... (Archives Le Nouvelliste) - image 3.0

Agrandir

La Fondation Cédrika-Provencher a été lancée en 2010.

Archives Le Nouvelliste

La Fondation Cédrika-Provencher occupe une grande place dans la vie d'Henri Provencher. Il reconnaît d'emblée que sa mission de retrouver Cédrika a eu des impacts sur d'autres membres de sa famille.

«J'ai trois autres petits-enfants. J'ai fait le choix de chercher Cédrika au détriment des autres. Mais c'est comme un enfant qui est malade, t'as pas le choix. Chaque jour, on espérait la retrouver. Mon épouse a été mise de côté, mais elle comprenait. Et pour moi, elle est toujours une source d'énergie. Elle est une battante. Elle m'inspire elle aussi pour avancer.»

Journée de la Fondation

Le 31 juillet, la Fondation Cédrika-Provencher invite la population au parc Pie-XII de Trois-Rivières pour une journée de sensibilisation et de prévention des enlèvements d'enfants. Quelque 180 enfants des camps de jour sont attendus à cette journée durant laquelle des consignes de sécurité seront données et des conseils seront divulgués pour assurer le trajet entre la maison et l'école sans pépin. Des jeux gonflables seront offerts et la population pourra prendre part à un pique-nique. L'activité se déroule de 9 h 30 à 15 h 30.

Documentaire de Stéphan Parent mis sur la glace

Le documentaire sur l'enlèvement et le meurtre de Cédrika Provencher préparé par le réalisateur Stéphan Parent est toujours sur la glace. En mai dernier, on apprenait que le père de Cédrika Provencher avait envoyé deux mises en demeure au réalisateur le sommant de cesser son travail et de ne pas diffuser son matériel. Joint mercredi, Stéphan Parent mentionne que le dossier est toujours au même point. «Il n'y a pas de développement. Est-ce que le projet est mort définitivement? C'est difficile de m'avancer à ce stade-ci», raconte M. Parent, qui consacre ses énergies à un autre documentaire portant cette fois sur des femmes disparues ou assassinées au Québec au cours des années 1970. Sept femmes sortira en novembre.

Henri Provencher a pris part à une vigile... (Olivier Croteau) - image 6.0

Agrandir

Henri Provencher a pris part à une vigile organisée quelques jours après la découverte des ossements de Cédrika.

Olivier Croteau

Documentaire à Radio-Canada

Le journaliste Pierre Marceau et le réalisateur Guylain Côté ont préparé un documentaire sur Cédrika Provencher qui sera diffusé samedi à 21 h sur les ondes d'ICI Radio-Canada Mauricie. Cédrika présentera différents témoignages de la famille de l'enfant ainsi que les commentaires d'anciens policiers et de spécialistes en affaires judiciaires. Cédrika sera également diffusé dans le cadre des Grands Reportages, lundi à 20 h, sur Ici RDI.

Plus de 700 articles

Signe que l'histoire de Cédrika Provencher a grandement occupé l'actualité des 10 dernières années, son nom peut être lu dans plus de 700 articles publiés uniquement dans Le Nouvelliste.




À lire aussi

  • Cédrika, déjà dix ans

    Actualités

    Cédrika, déjà dix ans

    Il y a déjà dix ans que l'enfance d'une fillette de Trois-Rivières s'est brutalement arrêtée. Alors qu'elle profitait d'un bel été avec ses proches,... »

  • Des leçons à retenir

    Actualités

    Des leçons à retenir

    Après 10 ans de recherches et de revirements de situation pour retrouver la jeune Cédrika Provencher, disparue à Trois Rivières le 31 juillet 2007,... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer