«Je ne sais pas qui est responsable»

Des animaux en peluche ont été déposés près... (Marie Noël, Le Nouvelliste)

Agrandir

Des animaux en peluche ont été déposés près de l'endroit où ont été découverts des ossements de Cédrika Provencher en décembre 2015.

Marie Noël, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Dix ans se sont écoulés depuis la disparition de Cédrika Provencher et personne n'a encore été épinglé pour cet enlèvement qui a été suivi d'un meurtre. Et ce n'est pas Martin Provencher qui va se lancer dans une chasse aux sorcières.

Martin Provencher... (Sylvain Mayer) - image 1.0

Agrandir

Martin Provencher

Sylvain Mayer

«Je ne sais pas qui est responsable de ça, commente le père de Cédrika. Il y a des bruits qui courent, mais tout ça relève de l'enquête policière.»

Les rumeurs ont longtemps ciblé un jeune homme de Trois-Rivières. Jonathan Bettez a été arrêté en août 2016 pour être accusé de possession et de distribution de pornographie juvénile. Cela fera bientôt un an qu'il a comparu au palais de justice de Trois-Rivières, mais aucune accusation concernant le meurtre de Cédrika Provencher n'a été portée contre lui.

M. Provencher a beau laisser les policiers faire leur travail, il était présent lors de la comparution de Bettez. Karine Fortier, la mère de Cédrika, et Mélissa Fortier-Provencher, la soeur de la victime, étaient aussi dans la salle d'audience.

«On était là parce que ça a été dit que c'est quelqu'un d'intérêt dans le dossier, qui possédait une Acura. On a passé le message qu'il collabore avec la police et on lance le même message. Qu'il collabore avec la police.»

Parlant de la police, la Sûreté du Québec confirme que l'enquête est toujours en cours. Le corps policier invite une fois de plus toute personne ayant des informations sur ce sujet à composer le 1 800 659-4264 pour les partager de façon anonyme.

L'appui de la population

Si l'histoire de Cédrika Provencher a touché tout le Québec, elle a aussi contribué à augmenter le niveau de vigilance des parents et des enfants afin d'éviter la répétition d'un tel drame, croit M. Provencher.

La famille a multiplié les appels à la population afin de recevoir des informations qui permettraient de retrouver Cédrika. Le visage de la jeune fille a été vu sur de nombreuses affiches placardées un peu partout. Le grand-père paternel, Henri Provencher, a même lancé une fondation au nom de sa petite-fille afin de sensibiliser les gens à l'importance de se prémunir contre un enlèvement.

Selon Martin Provencher, toute cette malheureuse histoire aura quand même donné quelque chose de positif.

«Je vois des enfants qui ont 5 ans et qui connaissent Cédrika. C'est fou, c'est énorme. La population est plus aux aguets, les enfants sont plus alertes. On s'est battu pour que des choses changent. Un enfant qui est retrouvé, c'est énorme. Des enfants plus conscients, des parents plus conscients, c'est énorme.»

La sympathie des Québécois s'est manifestée à de nombreuses reprises, que ce soit lors de vigiles, de messes ou tout simplement pour décorer la roseraie Cédrika-Provencher de peluches et de fleurs. Durant l'entrevue réalisée mercredi midi avec Martin Provencher, Le Nouvelliste a été témoin de la visite d'un jeune couple venu déposer une peluche à la roseraie. Même constat du côté de la clôture qui donne sur le terrain où ont été trouvés les restes de Cédrika en décembre 2015. Le prénom de la victime est toujours inscrit sur la clôture par le biais de peluches fixées sur des branches de conifères.

La découverte des restes de Cédrika Provencher avait donné lieu à une opération policière d'envergure. Quelque 200 membres de la Sûreté du Québec avaient fouillé les lieux. Cette opération était à l'image du travail accompli par les policiers de Trois-Rivières et de la SQ dans les heures ayant suivi sa disparition. Que ce soit par hélicoptère, par bateau ou par VTT, les policiers avaient scruté chaque centimètre dans l'espoir de la retrouver.




À lire aussi

  • Cédrika, déjà dix ans

    Actualités

    Cédrika, déjà dix ans

    Il y a déjà dix ans que l'enfance d'une fillette de Trois-Rivières s'est brutalement arrêtée. Alors qu'elle profitait d'un bel été avec ses proches,... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer