La flamme naturelle de retour au flambeau

La flamme naturelle sera de retour au sommet... (Olivier Croteau)

Agrandir

La flamme naturelle sera de retour au sommet de la place Pierre-Boucher en septembre prochain.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Amélie Houle
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Un an presque jour pour jour après avoir retiré la flamme synthétique qui trônait au sommet de la place Pierre-Boucher au centre-ville de Trois-Rivières, en raison des nombreuses critiques à son égard sur la place publique, la flamme naturelle sera de retour en septembre prochain.

Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, avait d'ailleurs annoncé son intention l'an dernier d'aller de l'avant avec une flamme naturelle au sommet de la place Pierre-Boucher. Après plusieurs analyses, le conseil de ville a pris la décision de revenir à la formule traditionnelle. 

«La flamme synthétique n'avait pas donné le résultat espéré et depuis qu'on l'avait retirée l'année dernière, les citoyens nous demandaient de ramener la vraie flamme puisqu'elle était vraiment appréciée. C'est pourquoi c'était approprié de faire revenir la flamme naturelle», mentionne le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, Yvan Toutant. 

Rappelons que la flamme synthétique, éclairée grâce à un système de lumières LED, avait été installée en décembre 2013, à la suite de travaux de réfection à la place Pierre-Boucher. Un montant de 2,2 M$ avait alors été investi pour les travaux. La décision de remplacer la flamme naturelle par une flamme synthétique avait été prise à la suite du non-renouvellement de la commandite de Gaz Métro qui permettait de faire brûler la flamme. 

Les travaux pour permettre au gaz d'alimenter la flamme naturelle étaient déjà en branle à la place Pierre-Boucher, jeudi, alors que des camions de Gaz Métro étaient à pied d'oeuvre. Même si c'est l'entreprise Gaz Métro qui alimentera la flamme, c'est cependant la Ville de Trois-Rivières qui assumera les coûts reliés à son éclairage.

La nouvelle flamme sera cependant éclairée de façon sporadique à la place Pierre-Boucher en raison des coûts reliés, assure Yvan Toutant. «Nous allons évidemment l'allumer lors de moments opportuns, notamment lors de soirées estivales ou alors durant des événements spéciaux qui rassemblent de nombreuses personnes au centre-ville, comme le FestiVoix , le festival DansEncore ou lors des Nuits polaires par exemple», précise-t-il.

Si tout se déroule comme prévu, la véritable flamme devrait revoir le jour en septembre prochain.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer