315 000 $ pour deux églises

Au tour du clocher nord d'être remis en... (Olivier Croteau)

Agrandir

Au tour du clocher nord d'être remis en état à l'église Sainte-Anne-de-la-Pérade. De gauche droite: Marie-France Rivard, Diane Aubut et Pierre-Michel Auger, député de Champlain à l'Assemblée nationale.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Albert Brunelle
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le gouvernement investit 315 000 $ dans deux projets de restauration du patrimoine religieux de la région. Les fondations de l'église Saint-Maurice et le clocher nord de l'église Sainte-Anne-de-la-Pérade seront donc rafraîchis.

Après examen, les fondations de l'église de Saint-Maurice... (Olivier Croteau) - image 1.0

Agrandir

Après examen, les fondations de l'église de Saint-Maurice seront restaurées. De gauche droite: Pierre Michel Auger, député de Champlain, Denis Guilbert, Gérard Bruneau et André Carle.

Olivier Croteau

Sur ce montant, 273 750 $ sont octroyés pour la reconstruction des fondations de l'église Saint-Maurice. 

Rappelons que la nécessité de procéder à leur réfection avait été révélée par examen du bâtiment en 2016. «En réalisant les différentes inspections, on s'est rendu compte que les fondations, tout autour de l'église, sont exposées à la dégradation. Ces travaux serviront à changer les conditions du terrain, l'égouttement de l'eau et à réparer les fondations pour éviter une dégradation», expliquait, en septembre 2016, l'architecte chargé du dossier, André Carle.

«Je me réjouis de cet investissement pour la fabrique de la paroisse de Saint-Maurice, car cette église est non seulement un héritage collectif exceptionnel, elle est aussi un lieu de culte symbolique pour l'ensemble de la région. Je suis fier que notre gouvernement contribue à la conservation de cet important élément de notre patrimoine religieux auquel notre communauté est très attachée», souligne Pierre Michel Auger, député de Champlain.

À Sainte-Anne-de-la-Pérade, ce sont 41 250 $ qui vont à la réfection du clocher nord de l'église. Rappelons que, l'année dernière, le gouvernement avait aussi consenti une aide financière afin de remettre en état le clocher sud.

Les fonds alloués proviennent de l'enveloppe 2017-2018 du programme d'aide à la restauration du patrimoine à caractère religieux. En tout, ce sont 12 millions de dollars que le programme rend disponibles pour des projets à la grandeur du Québec. C'est une augmentation de 20 % par rapport aux quatre années précédentes.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer