• Le Nouvelliste > 
  • Actualités 
  • > Nettoyage de la rivière Grand-Mère: Shawinigan obtient son certificat d'autorisation 

Nettoyage de la rivière Grand-Mère: Shawinigan obtient son certificat d'autorisation

L'an dernier, un groupe de citoyens s'étaient mobilisés... (Olivier Croteau)

Agrandir

L'an dernier, un groupe de citoyens s'étaient mobilisés pour redonner un peu d'éclat au parc de la rivière Grand-Mère.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Même si l'estimation du coût des manoeuvres à réaliser reste à venir, le conseil municipal de Shawinigan a fait un pas de plus vers les travaux de dragage et de revégétalisation de la rivière Grand-Mère, mardi soir, lorsque la conseillère du district de la Rivière, Nancy Déziel, a déposé un avis de motion pour annoncer l'adoption prochaine d'un règlement d'emprunt à cette fin.

Étrangement, aucune estimation ne pouvait être avancée pour donner un aperçu de cette facture. Dans la salle, une somme variant entre 700 000 $ et 800 000 $ circulait, mais le maire, Michel Angers, doute que le coût de ces travaux atteigne un tel montant.

«Nous regardons actuellement de quelle façon nous allons le faire», explique-t-il. «C'est sûr qu'il y a de l'argent à mettre. Je n'ai pas de chiffres au moment où on se parle.»

En fait, le conseil municipal voulait surtout signifier que le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques avait finalement accordé un certificat d'autorisation à la Ville de Shawinigan pour réaliser ces manoeuvres. 

«Nous avons fait les tests, nous les avons soumis et il n'y a pas de contamination», résume le maire. «Il faut maintenant entreprendre la démarche.»

Rappelons que l'an dernier, un groupe de citoyens s'étaient mobilisés pour redonner un peu d'éclat au parc de la Rivière-Grand-Mère, dont le cours d'eau est envahi par une végétation indésirable. Les gens auraient aimé que les manoeuvres soient réalisées à temps pour la présentation de la 75e édition de la Fête nationale, en juin. L'autorisation du MDDELCC constitue une étape intéressante, mais dans les faits, le maire répète que les coûts guideront définitivement le conseil municipal. Or, il semble que ces évaluations restent à faire, malgré la présentation de l'avis de motion à la séance de mardi soir.

Le maire a salué, à nouveau, la mobilisation des citoyens dans ce dossier. «L'appui du groupe et celui de la ministre régionale (Julie Boulet) ont joué un rôle», fait-il remarquer. 

Jean-Pierre Jolivet, représentant du comité de citoyens, a remercié les élus pour leurs démarches lors de la période de questions. «Mais ce n'est qu'un début; continuons le combat», a-t-il prévenu. «Peut-on espérer que des travaux soient faits d'ici l'automne?»

Le maire n'a rien pu confirmer en terme d'échéancier.

«Nous travaillons sur les coûts», répète-t-il. «Ça va se faire assez rapidement, mais quand on présente un avis de motion, c'est pour aller vers un règlement. Ça ne tardera pas, mais je ne peux pas faire de promesse formelle pour l'automne.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer