La science de la trace enseignée à l'UQTR

L'Université du Québec à Trois-Rivières offrira, dès l'automne... (La Presse)

Agrandir

L'Université du Québec à Trois-Rivières offrira, dès l'automne 2017, une nouvelle formation universitaire de deuxième cycle en science forensique.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Amélie Houle
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le profil de formation en criminalistique de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) étant de plus en plus populaire auprès de ses étudiants depuis son lancement en 2012, l'UQTR poursuit dans la même veine avec une nouvelle formation universitaire de deuxième cycle en science forensique, qui sera offerte dès l'automne 2017.

Le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en science forensique, aussi appelé science de la trace, vise à former des spécialistes dans le domaine, qui étudieront des traces de nature chimique, physique, biologique ou numérique.  En soutien aux enquêtes policières, cette formation permettra aux futurs gestionnaires d'interpréter l'information contenue dans les traces de vestiges d'activités criminelles, délictueuses ou accidentelles, grâce à l'utilisation d'outils de pointe. 

Les étudiants du nouveau DESS en science forensique auront l'occasion d'appliquer la théorie apprise à des exemples réels.

S'adressant  principalement aux bacheliers en chimie-profil criminalistique et aux bacheliers d'un autre domaine d'études pertinent, ce nouveau programme offert uniquement au trimestre d'automne est contingenté à 12 étudiants par année. 

D'une durée d'un an à temps complet, le DESS en science forensique comprend six cours, soit criminologie, interprétation des traces, renseignement forensique et analyse criminelle, traitement avancé des données forensiques, analyse de traces et sujet de pointe en science forensique. 

Des installations modernes seront mises à la disposition des étudiants, notamment des laboratoires de scène de crime, de photographie forensique, d'optique et luminescence et bien d'autres.

Avec ce nouveau DESS en poche, l'UQTR offre en exclusivité québécoise son deuxième programme du domaine de la criminalistique. 

En 2012, le profil de formation en criminalistique avait été intégré à l'intérieur de son baccalauréat en chimie. Ce premier programme exclusif au Québec a  notamment permis la création du Laboratoire de recherche en criminalistique.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer