Mise en garde contre la maladie de Lyme

La population est appelée à être vigilante afin... (La Voix de l'Est)

Agrandir

La population est appelée à être vigilante afin de se protéger contre la maladie de Lyme.

La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La Direction de santé publique et responsabilité populationnelle du CIUSSS MCQ appelle la population à être vigilante, afin de se protéger contre la maladie de Lyme. Cette maladie, causée par une bactérie, est présente en Mauricie et au Centre-du-Québec, plus particulièrement dans les secteurs de la MRC de Drummondville et de la réserve autochtone d'Odanak.

La maladie de Lyme se transmet par les piqûres de tiques infectées. Les symptômes apparaissent normalement entre 3 et 30 jours après la piqûre. Le symptôme le plus courant est une rougeur sur la peau, à l'endroit de la piqûre. Cette rougeur peut s'accompagner de fièvre, de fatigue, de maux de tête, de raideurs à la nuque ou de douleurs musculaires. 

La maladie de Lyme se traite avec des antibiotiques prescrits par un médecin. Si elle n'est pas traitée, la maladie peut s'attaquer aux articulations, au coeur, ou au système nerveux.

Les tiques vivent particulièrement dans les forêts et les herbes hautes. Ainsi, les personnes qui pratiquent les activités extérieures sont plus à risque. Le meilleur moyen de se prévaloir contre la maladie de Lyme est d'éviter de se faire piquer. Il est ainsi conseillé d'utiliser un chasse-moustique contenant du DEET (en évitant le visage), de porter des vêtements longs de couleurs claires et des souliers fermés, de marcher dans les sentiers dégagés et d'éviter les hautes herbes, de prendre une douche et d'examiner la peau, ainsi que d'examiner l'équipement et les animaux de compagnie.

La présence de la maladie de Lyme ne devrait cependant pas interférer avec les activités de la population mauricienne et centricoise. «Oui, la maladie de Lyme est présente au Québec, mais elle ne doit pas empêcher les gens de sortir et de profiter de la saison estivale», affirme la Dre Caroline Marcoux-Huard, spécialiste des maladies infectieuses au CIUSSS.

Pour en savoir plus, consulter sur Internet le Portail santé mieux-être du gouvernement du Québec et le site du CIUSSS MCQ.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer