Jeux Autochtones interbandes: dernier sprint pour les organisateurs

Wemotaci accueillera les Jeux autochtones interbandes du 3... (Audrey Tremblay)

Agrandir

Wemotaci accueillera les Jeux autochtones interbandes du 3 au 12 juillet 2017.

Audrey Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) La petite communauté atikamekw de Wemotaci va vibrer au rythme des jeunes athlètes autochtones dans les prochains jours. Les Jeux autochtones interbandes (JAIB) vont être lancés lundi. Les organisateurs en sont aux derniers préparatifs et la fébrilité augmente d'heure en heure. Pendant une dizaine de jours, il y aura presque autant de jeunes sportifs que de résidents dans cette communauté située en Haute-Mauricie.

Les athlètes, de 5 nations différentes, seront âgés entre 9 et 17 ans. Ils proviendront de 16 communautés différentes. Les Atikamekw de Manawan, Opitciwan et de Wemotaci auront une délégation d'environ 150 personnes. 

Les jeunes s'affronteront dans une quarantaine d'épreuves provenant d'une quinzaine de disciplines. On parle, entre autres, de basketball, volleyball, saut en hauteur, saut en longueur, course, lancer du javelot, cross-country...

«On a 965 inscriptions. Ce chiffre-là comprend également les accompagnateurs. On s'attend aussi à avoir de la visite de l'extérieur qui va venir voir et encourager les jeunes. Cette partie-là est difficile à évaluer. Ça représente un défi supplémentaire de les accueillir», a mentionné d'entrée de jeu Gaétane Petiquay, coordonnatrice de projets en éducation et coordonnatrice des JAIB 2017.

Tout a été pensé pour ce moment attendu depuis plusieurs mois, tant au niveau des infrastructures d'accueil à la restauration en passant évidemment par la santé, de la sécurité.

«Tout le monde est mis à contribution. La maison des jeunes s'est refait une beauté pour intégrer les jeunes dans leurs activités quotidiennes. L'épicerie va avoir un plus gros inventaire, même chose pour la station-service. On a travaillé aussi sur la sûreté de la route 25 qui va être plus achalandée. On a pris des mesures également avec le CIUSSS pour la santé, on va avoir des services supplémentaires. C'est un gros défi», assure Mme Petiquay.

L'événement aura également des retombées importantes pour Wemotaci pendant les jeux, mais également après. Les infrastructures sportives demeureront en place. Pour permettre la tenue de l'événement, un anneau de course et une surface de dek hockey ont dû être érigés notamment. On espère ainsi favoriser la pratique d'activités physiques dans la communauté. 

«C'est ce qu'on visait en recevant les jeux. On voulait se servir de l'événement comme une opportunité de développer toute la partie sociale, sportive et culturelle», note Mme Petiquay.

Bénévoles

Le comité organisateur est toujours à la recherche de bénévole. Toute personne qui aimerait donner de son temps sera accueillie à bras ouverts.

«On invite tout le monde à venir voir ça et encourager les jeunes également», a conclu Mme Petiquay.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer