À quand la première  édition du Fastival?

Le Fastival doit remplacer le Festi-Beach de Lac-à-la-Tortue.... (Photo: Olivier Croteau)

Agrandir

Le Fastival doit remplacer le Festi-Beach de Lac-à-la-Tortue.

Photo: Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Si la Ville de Shawinigan accueille avec soulagement la décision du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire de prolonger du 31 mars au 31 décembre 2018 la date limite pour compléter les travaux d'assainissement des eaux usées et d'aqueduc autour du lac à la Tortue, la direction du Fastival se demande s'il ne faudra pas reporter en 2019 la première édition de cet événement. Il s'agit d'une possibilité, mais la décision devrait être prise au printemps prochain, selon l'évolution des travaux.

Émile Cayouette, vice-président de cette organisation, n'ose pas encore trop s'avancer pour le moment. Il avoue qu'il s'attendait à ce que les travaux soient déjà débutés, de sorte qu'il ne serait pas étonné que l'imposant chantier ne soit pas terminé à l'été 2018.

«Il va falloir se poser des questions au printemps», reconnaît-il.

La 16e édition du Festi-Beach n'a jamais été présentée en 2016, le comité organisateur préférant revoir la formule. À l'automne, il annonçait la naissance du Fastival, un événement qui mettra l'accent sur l'alimentation, les sports, la famille et les spectacles.

À ce moment, la première édition était attendue les 15 et 16 juillet 2017. Mais en mars, le comité annonçait qu'en raison des travaux prévus autour du lac à la Tortue, l'événement était reporté en 2018. Le dernier calendrier dévoilé par la Ville sur le chantier, mardi soir à Espace Shawinigan, laisse à nouveau présager un os pour l'an prochain. La première édition du Fastival pourrait finalement n'être présentée qu'en 2019.

«On verra où seront rendus les travaux», commente M. Cayouette. «Peut-être que ça évoluera plus vite qu'on pense. Mais il pourrait aussi y avoir des surprises quand ils commenceront à creuser. Ils vont s'apercevoir que la nappe phréatique n'est pas un cadeau! Je ne sais pas trop comment ça va se terminer.»

«On veut toujours que l'événement revienne», ajoute le porte-parole. «Quand les travaux seront terminés, tout aura été refait à neuf. Avec quelle rapidité ça va se faire, ça reste à voir.»

La décision de ne pas présenter une première édition en 2017 reposait notamment sur les risques d'un chantier de cette ampleur. Le même raisonnement pourrait s'appliquer l'an prochain. L'organisation ne veut pas rater son effet lors du retour d'un événement estival festif autour du lac.

Par contre, quel effet produirait un nouveau report? La dernière édition du Festi-Beach remonte déjà à 2015.

«Est-ce que tout ça aura un effet sur notre première édition?», se questionne M. Cayouette. «Il est trop tôt pour le dire. 

Je crois tellement qu'une fois l'emplacement fait, ce sera un site extraordinaire! On veut toujours faire l'événement, mais on est à la merci des travaux.»

Mardi soir, Yves Blanchette, chargé de projet pour la Ville de Shawinigan, estimait que le chantier débuterait dans deux semaines, vers la mi-juillet, pour se terminer à l'automne 2018.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer