Train: «Le ministre se traîne les pieds», selon Aubin

Robert Aubin... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Robert Aubin

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Alors que Trois-Rivières vient d'obtenir l'appui de Drummondville pour le projet de train à grande fréquence (TGF) sur la rive nord, le député fédéral Robert Aubin vient d'apprendre que «le ministre se traîne les pieds» dans ce dossier.

Par ses démarches parlementaires, le représentant néodémocrate a découvert que sur les 3,3 millions de dollars annoncés par le ministre des Transports, Marc Garneau, le gouvernement a dépensé moins de 387 000 dollars pour financer cinq études.

Celles-ci portaient sur le potentiel de réduction de gaz à effet de serre, la réduction de la congestion routière, les avantages économiques et le développement touristique qui découleraient du TGF.

«Via Rail affirme que depuis maintenant six mois, le gouvernement possède toutes les études qu'elle a effectuées. Devant sa lenteur à réagir, on peut se demander si le ministre prend véritablement au sérieux ce projet porteur pour plusieurs régions du Québec, sans compter qu'il n'a commandé aucune étude sur les solutions d'arrimage possible entre le projet du REM et le TGF», fait-il remarquer.

Et à son avis, le mutisme du ministre Garneau est d'autant plus questionnant, «à l'heure où l'annonce d'un investissement dépassant le milliard pour le REM soulève bien des questions». «Pourquoi refuse-t-il de rendre public les résultats de ces études alors que le premier ministre ne cesse de tenter de nous faire croire à la transparence?», se demande le député fédéral.

Selon lui, il est clair que les régions, l'environnement et l'économie profiteraient des bénéfices générés par la mise en place du TGF. «Devant la fermeture du ministre à permettre à la population de prendre part à la discussion, je n'aurai d'autre choix que de faire appel à la loi sur l'accès à l'information pour que le contenu des études, financées par des fonds publics, soient rendu accessible», prévient M. Aubin.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer