Mission économique de BELT en Finlande: «On a beaucoup appris»

Les dirigeants de BELT ont visité de l'école... (Courtoisie)

Agrandir

Les dirigeants de BELT ont visité de l'école forestière de Joensuu.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Les dirigeants de Bioénergie La Tuque (BELT) se sont rendus récemment en Finlande pour une mission économique de cinq jours. Un séjour qui a permis de créer davantage de liens d'affaires et d'en apprendre plus sur le savoir-faire des Finlandais en termes d'utilisation de la biomasse.

«On a beaucoup appris de leur manière de récolter, d'entreposer et de transformer la biomasse. Ce sont très certainement des choses et des connaissances qu'on va pouvoir importer ici dans notre projet. Ç'a été très instructif pour nous. En plus, ils sont très collaborateurs», a souligné le président de BELT, Patrice Bergeron.

Cette mission économique était organisée par le Finpro, un organisme public finlandais dont la mission est de faire du développement des affaires et d'encourager les investissements étrangers.

«C'était une mission sur invitation seulement. Elle était axée principalement sur les bioénergies. [...] C'est incroyable de voir à quel point ils sont avancés dans l'utilisation de la biomasse et même de leurs déchets domestiques pour produire de l'énergie et de l'électricité. Ils sont bien en avance sur nous à ce niveau. On a tout avantage à aller chercher cette connaissance qu'ils ont», a mentionné Patrice Bergeron.

Il était accompagné pour cette mission du directeur général de BELT, Patrice Mangin. Les deux hommes ont pu rencontrer plusieurs hauts dirigeants d'entreprises et d'organismes de la Finlande. Ils ont également profité de leur passage pour participer au World Circular Economy Forum.

«On a pu côtoyer de nombreux dirigeants d'entreprises et d'experts qui sont impliqués dans l'économie circulaire. [...] C'est une économique qui est basée sur l'élimination des déchets, le recyclage complet de la ressource, le respect du développement durable et l'utilisation accrue des énergies vertes et l'élimination évidemment de toute forme de pollution. Ce forum-là était axé sur les façons de parvenir à cette économie circulaire», a précisé Patrice Bergeron.

Ils ont aussi pu constater sur le terrain les façons dont les Finlandais utilisent la biomasse dans toutes sortes d'entreprises, notamment, dans une école forestière.

«On a visité une école dans le nord de la Finlande qui s'apparente à l'école forestière qu'on a ici à La Tuque. Par contre, c'était beaucoup plus gros. Ils enseignent aux étudiants à récolter la biomasse et à la transformer pour la clientèle. Éventuellement, il faudra importer cette formation-là et l'implanter ici. J'ai transmis l'information. Il y a des liens à tisser selon moi», a-t-il conclu.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer