Huit projets trifluviens reçoivent 125 000 $

La présidente du comité d'approbation des projets, Marie-Claude... (François Gervais)

Agrandir

La présidente du comité d'approbation des projets, Marie-Claude Camirand, en compagnie du maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) En lien avec le Fonds de développement des territoires, Innovation et Développement économique Trois-Rivières a annoncé une aide financière de 125 000 dollars pour huit projets, ce qui va générer des investissements supérieurs à un demi-million de dollars et la création de 25 emplois.

Vélos de quartiers, Service d'intégration au travail Mauricie, Plein Air Ville-Joie, Musée québécois de culture populaire, MultiBoulot, La Démarche des premiers quartiers de Trois-Rivières, Le Costumier Chavigny (Habit qui rit) et Regroupement Écarlates: voilà les huit initiatives qui furent approuvées parmi 22 demandes.

Pour être admissibles, les projets devaient avoir des retombées tangibles et un caractère structurant pour leur milieu. Ces aides financières visent, dit-on, à soutenir le développement et le dynamisme de la communauté.

«Nous sommes très heureux d'appuyer financièrement ces initiatives structurantes. Ce sont des projets qui auront assurément un impact positif sur la qualité de vie des collectivités rurales», a indiqué le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque.

«Il était important pour le comité que les projets offrent des solutions innovantes et originales à des besoins réels de la communauté. Ce sont des projets qui profiteront à toute la collectivité», renchérit la présidente du comité d'approbation des projets, Marie-Claude Camirand.

La politique de soutien aux projets structurants pour améliorer les milieux de vie a été adoptée par le conseil municipal de la Ville de Trois-Rivières le 14 décembre 2015. Le montant accordé à la Politique provient du solde restant de la Conférence régionale des élus. Faisant suite à une entente entre le ministère des Affaires municipales et de l'Occupation des territoires et la Ville de Trois-Rivières, la gestion des fonds a été confiée à IDE Trois-Rivières. «Dans une économie comme la nôtre, chaque geste est important», a conclu le président de l'organisme, Yves Lacroix.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer