«Une attaque lâche»

Un homme se tient devant une fontaine illuminée... (AFP)

Agrandir

Un homme se tient devant une fontaine illuminée aux couleurs de l'Union Jack, le drapeau du Royaume-Uni, à Zagreb, en Croatie. Les réactions n'ont pas tardé à l'international, les chefs des grandes puissances occidentales promettant de continuer la lutte contre le terrorisme.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Manchester

Au lendemain de l'attentat meurtrier à la fin d'un concert d'Ariana Grande à Manchester, les dirigeants du monde se sont désolés d'une nouvelle attaque qui, cette fois-ci, s'est déroulée dans un événement fréquenté par de nombreux jeunes.

La première ministre britannique Theresa May, qui a suspendu la campagne électorale en vue des élections du 8 mai, a déploré une «attaque terroriste haineuse et lâche» qui ciblait «délibérément des enfants et des jeunes sans défense».

«Nous peinons à comprendre l'esprit tordu qui voit une salle remplie de jeunes enfants non pas comme une scène que l'on doit chérir, mais comme une occasion de carnage», a-t-elle déclaré devant sa résidence, à Londres.

La reine Élisabeth II a observé mardi un moment de silence à la mémoire des victimes. Accompagnée de son mari le prince Philip, de son fils le prince Charles et de la femme de celui-ci, Camilla, la reine s'est immobilisée au sommet de l'escalier qui mène du palais de Buckingham jusqu'aux jardins où elle devait participer à une réception. L'hymne national britannique a alors été interprété.

Trudeau «très ébranlé»

Au Canada, le premier ministre Justin Trudeau a déclaré qu'il avait été «très ébranlé d'apprendre que d'innocentes victimes - dont beaucoup étaient bien trop jeunes - avaient été tuées ou blessées lors d'un concert d'Ariana Grande».

«Aux côtés de nos alliés et de nos partenaires, nous allons poursuivre notre combat contre de tels gestes insensés et contre le terrorisme sous toutes ses formes. Nous ferons tout ce que nous pouvons afin d'aider les autorités britanniques à traduire les responsables en justice», a-t-il poursuivi dans un communiqué.

Le président des États-Unis Donald Trump a condamné l'attaque contre des enfants et a décrit les responsables comme des «perdants [«losers»] malveillants».

«Cette idéologie malicieuse doit être anéantie. Et je veux dire complètement anéantie», a-t-il déclaré alors qu'il était de passage à Bethléem, en Cisjordanie.

Le président français Emmanuel Macron s'est pour sa part désolé de cette attaque contre la «jeunesse européenne et britannique». «C'est aussi notre volonté de renforcer la coopération européenne en matière de lutte contre le terrorisme», a-t-il ajouté lors d'une visite à l'ambassade britannique à Paris.

Hommages

Les 15 membres du Conseil de sécurité des Nations unies ont observé une minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat, mardi.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a demandé que les responsables de cette «horrible attaque terroriste» soient traduits en justice, a indiqué son porte-parole, Stéphane Dujarric.

Des événements ont été organisés un peu partout dans le monde pour saluer la mémoire des victimes. À Manchester, des milliers de personnes se sont réunies pour participer à une veillée funéraire, mardi.

À Cannes, où le festival annuel de cinéma se déroule, des artisans se sont tenus en silence pendant une minute du haut des célèbres marches. À Paris, la tour Eiffel s'est éteinte à partir de minuit.

Les joueurs de soccer de Manchester United devaient aussi observer une minute de silence mercredi, lors de la finale de la Ligue Europa contre Ajax Amsterdam.

Au Québec, le drapeau de l'Assemblée nationale a été mis en berne, a annoncé le premier ministre Philippe Couillard, en visite en Israël. À Ottawa, le drapeau de la tour de la Paix était également en berne mardi.

Trois-Rivières met ses drapeaux en berne à la suite des attentats en Angleterre

Les drapeaux se trouvant en face de l'hôtel de ville de Trois-Rivières ont été mis en berne, mardi avant-midi, à la suite de l'attentat survenu à Manchester en Angleterre, lundi.

Avec Mathieu Lamothe




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer