À la rencontre de la communauté musulmane

Le président du Centre culturel musulman de Shawinigan,... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Le président du Centre culturel musulman de Shawinigan, Abdoulaye Souley (au centre), est très heureux du succès qu'a eu la première activité portes ouvertes du centre.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Filion
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Arrivé sur l'avenue Saint-Marc à Shawinigan en 2015, le Centre culturel musulman de Shawinigan a tenu samedi sa première journée portes ouvertes dans le but de renforcer ses liens avec la communauté shawiniganaise et son voisinage. À en croire les visiteurs présents lors du passage du Nouvelliste, cette activité était nécessaire et attendue.

Olivier Lemire a fait les 40 minutes de... (Stéphane Lessard) - image 1.0

Agrandir

Olivier Lemire a fait les 40 minutes de voiture qui séparent Saint-Célestin de Shawinigan avec les siens pour venir à la rencontre de la communauté musulmane.

Stéphane Lessard

«Je passe devant le centre tous les jours et quand j'ai vu qu'il y aurait des portes ouvertes, c'était certain que j'aillais y aller», lance Clifford Laine, voisin du Centre culturel musulman, qui faisait connaissance avec des membres de la communauté musulmane de Shawinigan depuis plus d'une quarantaine de minutes. 

«On m'a expliqué beaucoup de choses sur l'islam, sur leurs traditions et leur culture et ça, c'est très intéressant pour moi parce que j'ai élevé mes enfants en leur disant qu'il ne fallait pas juger les gens et qu'il fallait respecter tout le monde. Ça faisait plus d'un an qu'ils étaient installés ici et c'était important qu'une journée comme ça se fasse», poursuit-il.

La curiosité a même poussé Olivier Lemire, 26 ans, à faire les 40 minutes de voiture qui séparent Saint-Célestin de Shawinigan avec les siens pour venir à la rencontre de la communauté musulmane à Shawinigan.

«Dans les médias, on en parle plus de manière négative que positive, donc de venir voir qu'est-ce qui se passe à l'interne ici, surtout après les événements de Québec [les attentats à la mosquée], c'est très intéressant. Ce sont des gens pareils comme nous. On peut s'attendre à ce qu'ils soient différents, mais non», affirme-t-il.

C'était exactement le résultat espéré par Abdoulaye Souley, président du Centre culturel musulman de Shawinigan, quand il travaillait à préparer cette activité portes ouvertes.

«On avait des personnes disponibles pour accueillir tout le monde et leur expliquer ce qu'on fait ici, pour qu'ils connaissent mieux l'islam et ce qu'il y a derrière la communauté musulmane de Shawinigan. On a même préparé des plats typiques de chez nous offerts aux visiteurs. On est très satisfaits parce que les gens n'ont pas fait des visites éclair, ils sont restés discuter avec nous pendant parfois plus d'une heure.»

«Les gens se posent beaucoup de questions. On peut penser que les gens nous connaissent, mais ce n'est pas le cas. Avec cette journée, les gens ont pu nous connaître, poser des questions. Ça nous permet de nous connaître les uns les autres», poursuit M. Souley.

En tout, quelques dizaines de personnes, de tous les âges, ont défilé au Centre culturel musulman de Shawinigan tout au long de la journée. Un succès qui pourrait convaincre le président du centre d'en faire une activité annuelle.

«Depuis ce matin, l'écho de la communauté c'est qu'on devrait refaire des portes ouvertes dans les prochaines années, d'autres ont même parlé d'en faire plus d'une fois par année. Nous sommes très satisfaits de cette première expérience et elle servira à corriger les choses ou à les améliorer», dit-il.

Toujours ouvert pour les curieux

Abdoulaye Souley tient à inviter tous les curieux qui n'ont pu se déplacer samedi à venir à leur rencontre à n'importe quel moment puisque, comme il le dit si bien, «les portes du centre sont toujours ouvertes pour tout le monde, musulman ou pas».

«Une mosquée est un endroit public où tout le monde a accès. Ce n'est pas juste destiné à la communauté musulmane. Oui c'est un lieu de prière, mais c'est aussi un lieu culturel, d'échanges. C'est accessible à tout le monde et on est toujours ouverts à accueillir les gens de Shawinigan. On vit en symbiose avec notre voisinage et c'est important pour nous», assure-t-il.

«Le Centre culturel musulman fait maintenant partie de l'image de la ville. Oui, il y a eu la saga avant l'ouverture, mais depuis qu'on est installés ici sur l'avenue Saint-Marc, on a de bons commentaires des gens qui passent. On s'est toujours sentis Shawiniganais à part entière et quand il y a des choses qui touchent la ville comme les inondations, on se sent tous concernés», conclut-il.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer