Pires routes: Sainte-Thècle encore dans le top 10

Pour une deuxième année consécutive, le chemin Saint-Thomas... (Google Street View)

Agrandir

Pour une deuxième année consécutive, le chemin Saint-Thomas à Sainte-Thècle figure dans le palmarès des pires routes du Québec.

Google Street View

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Pour une deuxième année consécutive, le chemin Saint-Thomas à Sainte-Thècle figure dans le palmarès des pires routes du Québec. Cette route est la seule de la Mauricie à occuper une place dans ce top 10 peu enviable de CAA-Québec.

Le chemin Saint-Thomas avait en effet été identifié en 2016 parmi les dix pires routes de la province. Le palmarès se base sur 10 000 signalements rapportés du début d'avril au début de mai par les automobilistes, les cyclistes et les piétons. Si la route thècloise occupait la dixième position l'an dernier, elle a grimpé au 7e rang cette année. 

«L'asphalte est tout craqué, ça fait trop longtemps qu'il n'a pas été refait», affirme Marcel Trudel, un résident du chemin Saint-Thomas. «Ça fait dur.»

Luc Dupuis est aussi témoin au quotidien du mauvais état du chemin Saint-Thomas. «Ce n'est vraiment pas beau. Il y a plein de trous et de fissures. On est obligé de rouler à 25 km/h si on ne veut pas briser notre véhicule. Ça fait quelques années que ça dure. La Municipalité la répare, mais ça ne tient pas, la route est tout croche. J'appelle ça une route pour les calèches à chevaux.» 

Le directeur général de la municipalité, Louis Paillé, affirme que plusieurs travaux de réfection ont eu lieu ces dernières années.

«Nous avons mis 54 000 $ en 2015, 33 000 $ en 2016 et nous aimerions avoir une subvention de 50 000 $ de Québec cette année afin d'en investir autant de notre côté. Si c'est accepté, nous pourrons investir 100 000 $ cette année pour réparer cette route», explique le directeur général de la municipalité.

Alain Vallée, le maire de la municipalité, soutient que le ministère des Transports doit confirmer la subvention en septembre prochain. De plus, il indique que plusieurs camions trop lourds circulent sur cette route afin d'éviter de passer dans le village, il y a davantage de surveillance. «Les fondations de la route ne sont pas faites pour le poids des camions qui transportent du bois ou la machinerie agricole», ajoute le maire. 

Bien qu'elles ne figurent pas dans le top 10, d'autres routes de la Mauricie ont été répertoriées par CAA-Québec.

La rue des Bostonnais à Trois-Rivières est identifiée comme la deuxième pire route de la région. Le chemin du Contour-du-Lac-à-Beauce à La Tuque, le rang Saint-Nicolas à Trois-Rivières et le chemin de la Vallée-du-Parc à Shawinigan n'ont pas reçu suffisamment de votes pour figurer dans le palmarès, mais elles obtiennent malgré tout des mentions spéciales. 

Le chemin Saint-Thomas n'est pas la seule route à se retrouver pour une deuxième fois dans le top 10. Le CAA-Québec déplore d'ailleurs que cinq des dix pires routes de cette année aient figuré dans les palmarès en 2015 ou en 2016. L'organisme révèle néanmoins que l'an dernier, neuf des dix routes du palmarès ont fait l'objet de réparations ou ont été incluses dans un plan de réfection à moyen et à long terme.

Toutes les villes touchées par une route du palmarès ont été avisées par écrit et le CAA-Québec promet des suivis au cours des prochains mois. Dans six mois, l'organisme publiera d'ailleurs un bilan des travaux effectués.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer