Route 155: «Il faut s'assurer que le lien soit maintenu»

La circulation a été restreinte sur la route... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

La circulation a été restreinte sur la route 155 une partie de la journée de lundi.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Quand le seul lien qui unit La Tuque et Shawinigan est menacé, c'est toute la Haute-Mauricie qui retient son souffle. Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin, et la députée de Laviolette, Julie Boulet, se sont rendus sur les lieux, lundi, afin de constater l'ampleur de la situation sur la route 155 au kilomètre 97.

Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin, s'est... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin, s'est rendu au kilomètre 97 de la route 155 pour constater l'ampleur de la situation.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

«Je voulais voir l'ampleur de l'eau. Il y a beaucoup d'eau, ce n'est pas seulement 3 ou 4 pouces. J'ai vu également en montant que l'eau est à peu près à un pied de la route à certains endroits. C'est ce qu'ils surveillent. [...] Ils ont l'air confiants que la solution mise de l'avant va permettre de rétablir la situation au kilomètre 97», a lancé d'entrée de jeu la députée de Laviolette, Julie Boulet.

Cette dernière avoue que c'est la première fois qu'elle voit une telle situation dans le Haut Saint-Maurice et qu'il s'agirait d'un désastre de fermer complètement la route 155.

«C'est une question d'approvisionnement, les biens, la nourriture, la santé... c'est un impératif. C'est leur seul lien avec le reste de la Mauricie. [...] Il faut s'assurer que le lien soit maintenu. S'il est brisé, il faut que ce soit le moins longtemps possible. C'est pour ça que je voulais voir les dégâts et rencontrer les gens qui sont là pour travailler», a mentionné Julie Boulet.

Le maire de La Tuque abonde dans le même sens. Normand Beaudoin s'est rendu sur les lieux à plusieurs reprises dans la journée de lundi pour constater à quel point le Saint-Maurice avait envahi la chaussée de la route 155.

«La 155 c'est une artère principale pour la ville de La Tuque. Tout ce que l'on souhaite c'est qu'elle soit rouverte à tout le monde au plus vite [...] Il y a plus de 2500 véhicules qui circulent chaque jour... Je dois avouer que le ministère des Transports a mis le paquet pour que ça avance», a commenté le maire Beaudoin.




À lire aussi

  • Retour à la normale sur la route 155

    Haute-Mauricie

    Retour à la normale sur la route 155

    Les quelque 960 tonnes de gravier et 400 tonnes d'asphalte recyclé, qui ont servi au rehaussement temporaire de la route 155 au kilomètre 97, ont été... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer